ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos des élections en général..

Je me demande dans quelle mesure la démocratie n’a pas atteint ses limites, en tout cas dans ce qu’elle a de plus concret, les élections. Gardons en mémoire les chiffres, les simples chiffres d’une élection présidentielle.

 

 

Un glissement de 1 139 983 voix a suffit pour donner une victoire sans partage à une opposition devenue majoritaire, et l’inverse aurait donné cette même marge, finalement très mince.
2.6% des électeurs ont décidé pour les autres. La majorité silencieuse n’a plus qu’à se taire, puisque par définition, elle n’a pas droit à  l’expression.

 

Il ne faut donc pas s’étonner que le débat porte sur les détails et pas sur les vrais problèmes, sur l’attitude de l’un ou de l’autre et pas sur son bilan, sur la couleur de sa cravate ou sur
ses tics, sur ses relations ou sur la marque de sa montre, sur sa normalité supposée ou son agitation, quant aux chiffres, ils seront de toutes façons contestées par l’adversaire. 2, 6% des électeurs c’est à peu près le pourcentage qui donne à chaque élection un visage rose ou bleu à la France.
Bayrou qui prêche dans le désert et dont le système ne veut pas,  n’aurait-il pas un tout petit peu
raison ? 

 

Alors, poussons le raisonnement jusqu’à son extrême. Je me dis que finalement nous pourrions gagner un temps précieux en, inscrivant dans la constitution une alternance obligatoire, créant
ainsi un système qui mettrait tous les cinq ans au pouvoir une opposition qui utiliserait ce temps pour consciencieusement détruire ce que l’autre aurait pris la peine de construire. Système hautement ubuesque, mais parfaitement égalitaire. Ce qui finirait par rendre plus modeste nos politiques, se lassant de faire croire au peuple qu’il détient la vérité et qu’il peut changer le monde, puisqu’à son tour il subira les effets de son impuissance. 

 

Cette idée, finalement pas si iconoclaste, que cela, aurait au moins le mérite de laisser aux politiques tout le loisir  de les laisser jouer entre eux et de foutre une paix royale au peuple, qui risquerait cependant,  un jour de s’apercevoir qu’il est manipulé et désinformé à un tel point, qu’il lui faudra reprendre l’initiative et le pouvoir.

 

Je vous laisse méditer sur cet à propos.. Bon week-end à tous…

        


 



02/06/2012
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 589 autres membres