ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos du premier tour... Si j’ai bien compris

 

 

 

Certains m’ont demandé de préciser ma position pour ce premier tour. C’est un exercice difficile, car risqué et de toute manière critiquable. Je vous livre donc ma position personnelle, je m’y lance par honnêteté, avec les restrictions d’usage car cela n’engage que moi. Vous en ferez ce que bon vous semble, ce n’est pas un encouragement ou une injonction à me suivre. Alors je me lance.  Les commentaires,  je l'annonce d'avance,  seront modérés s'ils ne respectent pas la chartre du respect élémentaire dans une démocratie.

 

 

 

Si j’ai bien compris.

          

Avec Marine Le Pen, la France se retrouvera isolée, une France nationaliste et nombriliste, une tentative de national-socialisme à la sauce franchouillarde, mais sans réels moyens de mise en œuvre, un blocage social garanti. Finalement, un retour en arrière sans filet avec des douaniers aux frontières, un retour au franc et aux jeux des dévaluations successives, une économie en lambeaux, la fuite des capitaux.

 

Avec Mélenchon, ce sera la fin de la V° république, l’avènement d’un collectivisme dangereux et inadapté au monde d’aujourd’hui. La création d’une « Corée du Nord » à la mode Chavez. La régulation des sans-papiers, le vote des étrangers, le développement des communautarismes. Une économie détruite, la fuite des capitaux. La misère garantie pour tous.

 

Avec Hamon, la continuité d’une vision sociale et bobo de la société du « tout  le monde il est beau, il est gentil », l’augmentation du nombre des fonctionnaires, la dévaluation de la valeur travail, une présence renforcée de l’Etat pour faire chier les Français honnêtes, et non pas pour rétablir l’autorité. Une faiblesse face aux radicaux islamistes, le creusement des déficits. Une aggravation du chômage, une économie en lambeaux, la fuite des capitaux.

 

Avec Macron, la continuité d’un socialisme mou, la politique de la girouette, un capitaine de pédalo bis, incapable de mettre en œuvre le début du commencement d’une politique du compromis, ou de » la compromission sans choix réels, car sans majorité possible au parlement. Une illusion d’économie, une désillusion garantie après les 6 premiers mois. Un retour au Bling bling, une inexpérience qui se révèlera dans ce monde en crise.

 

L’exercice s’arrête ici, car je ne pense pas qu’il soit utile de parler des autre, qui à eux tous, ne feront pas 10% des voix.

 

Reste un candidat, celui que certains traitent de voleur, d’escroc, et pire encore. Celui-là, je n’avais pas de sympathie particulière, mais à regarder son programme de plus près et de manière objective, je me dis que c’est le seul programme structuré, utile et efficace même s’il n’est appliqué qu’à 60%. Je me dis aussi qu’il a prouvé une capacité de résistance hors du commun et que coupable ou pas des accusations, il est le seul à avoir une légitimité internationale. A être ferme face à l’islamisme, à rétablir l’autorité de l’Etat.

Chacun en son âme et conscience fera ce qu’il pense. Moi, j’ai choisi pour le premier tour. Ensuite on verra.

Roland Pietrini

 

 http://www.athena-vostok.com/les-medias-sont-ils-reellement-raisonnables

 



15/04/2017
42 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 707 autres membres