ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Armées : les soldats en ont plein les c... Va falloir que ça change

 

Armées : les soldats en ont ras les c... Va falloir que ça change !

 

 

solfat et âne.jpg

parfois il faut faire des choix sur les programmes

 

 

 

Puisque la polémique à propos de l’opération sentinelle a été réactivée suite au énième attentat (1) contre l’une des patrouilles à proximité des lieux même de leur cantonnement...

 

Puisque certains parlementaires semblent se réveiller en posant le problème avec des arrières pensées politiques mais sans réellement proposer de solutions alternatives...

 

Puisque les spécialistes dits des armées, chercheurs, journalistes et autres instruits n’ayant jamais porté un famas de leur vie ou une Frag  se répandent dans les émissions censées faire comprendre aux citoyens ce qu’eux-mêmes n’arrivent pas à comprendre...

 

Puisque le seigneur des budgets  a imposé 850 millions d’économie aux Armées sans expliquer où et quoi il faudrait couper dans le grand machin qu’est le budget de la défense...

 

Puisque le Grand chef des Armées a décidé  de faire la guerre en supprimant le nerf de la guerre...

 

Puisque seuls ceux  qui sont concernés et qui vivent au jour le jour cette mission ne peuvent donner leur avis...

 

J’estime pouvoir donner le mien puisque je n’appartiens à aucune des catégories susvisées,  comme dirait le sapeur camembert.

 

Plus de 8.000 soldats sont engagés actuellement dans Chammal et Barkhane. Environ 7.000 hommes participent par ailleurs à Sentinelle sur le territoire national, en réalité beaucoup plus,  soit une mobilisation sans précédent pour l'armée française depuis des décennies. En appliquant la règle des tournantes, n’y voyez aucune allusion à quoi que soit qui pourrait se passer dans nos douces banlieues, ce sont donc, 15000 hommes en opex,  ce qui en fait en mobilise le triple soit 45000, compte tenu des relèves.

 

Cela sans compter les 4000 marins en mer en mission permanente,  les 7000 hommes des forces de souveraineté stationnées dans les pays par exemple les forces armées en zone sud de l’Océan Indien 1600, les 2100 hommes positionnés en Guyane, les 900 en Polynésie française, les 1000 aux Antilles les 1450 en Nouvelle Calédonie, nonobstant comme dirait le Maréchal des logis de gendarmerie Smoll,  les forces de présence pour un effectif total de 4000 hommes à Djibouti, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Gabon, oublions celles qui participent en RCA à l’EUTM et à la Minusca, les postes militaires dans les ambassades et autres joyeusetés, écoles, échanges internationaux, patati plus patata (ce sont les vacances, je me relâche). Tout cela en fait du monde !

 

En conséquence,  pourriez-vous m’expliquer Monsieur le Président, Chef des Armées,  j’ai renoncé à interroger la ministre, il faut lui laisser du temps pour découvrir son ministère,  comment on fait pour recruter, former en initial, instruire, entrainer toute ça,  tout ça ? Car vous n’êtes pas entièrement responsable, je vous l’accorde volontiers,  des multiples coups de rabot que l’on subit depuis 10 ans.

 

Cependant,  après avoir dégraissé et attaqué le muscle, il  restait l’os et par un trait de génie,  vous avez trouvé le moyen de commencer à le raboter avant de promettre de l’engraisser, sauf  qu’il est difficile d’engraisser un os lorsqu’il n’y a plus de chair.  

 

Vous avez aussi décidé une révision des programmes où quelque chose dans ce goût-là, peu importe le terme,  la finalité est toujours la même, étaler, faire des choix, ce qui in fine, fait passer le coût d’acquisition des outils nécessaires pour faire la guerre de 1 à 1.5 voire 2 etc...

 

Car, ô découverte suprême,  pour faire la guerre il faut des machins, du genre hélicoptères, avions, transporteurs, ravitailleurs, blindés, mitrailleuses, chaussures, rations, essence, munitions...; Et même des hommes, bref,  des trucs qui,  aux yeux de certains civils, coûtent chers, font du bruit, et ne sont pas très écologiques.  

 

Certains militaires osent même suggérer la nécessité de pièces détachées pour réparer les vieux machins qui roulent, volent, flottent tant bien que mal avec de la rouille et  dont l’âge serait celui de la grand-mère de la plupart des jeunes qui les servent. Lesquels jeunes, touchent de manière irrégulière grâce à un truc bizarre dénommé Louvois, parait que ça va mieux,  une solde royale,  soit à peu près le smic, sans aucune garantie de carrière, sans RTT, sans permissions, et avec le risque tout de même de mourir en héros ou de perdre un membre, ce qui n’est pas une consolation pour la veuve à condition que faute d’avoir câliné son mari ou son compagnon depuis des lustres,  elle n’a pas décidé de le quitter avant,  pour épouser un fonctionnaire. Gloire et respect à celles qui restent, elles ont du courage pour élever les mioches seules.  Car dans l’armée les absences font partie du métier et le mot  vacance est un gros mot,  ce n’est pas un droit,  mais reste une faveur. Bien entendu,  je décris là la situation des jeunes recrues, mais les jeunes officiers contractuels et sous-officiers ne sont pas mieux lotis, et avant de devenir grand chef il faut passer par là.

 

D’ailleurs, lorsque je compare leur situation avec celle qui fut la mienne au siècle précédent,  je me dis que les progrès ne sont pas si spectaculaires. Le jeune maréchal des logis que je fus,  car  j’ai commencé par le bas de l’échelle pour ne pas monter si haut que j’en ai l’air,  je devais acheter mes rations de combat pour partir sur le terrain et aucune prime n’existait par ailleurs. Quant à la considération, je me demande si après tout elle n’était pas meilleure de mon temps,  qu’elle ne l’est aujourd’hui.

 

Les petits cons à cheveux longs qui tabassaient l’un des nôtres se voyaient corriger à coup de ceinturon le lendemain avec l’assentiment des flics avec qui d’ailleurs,  comme sous-officier, et bien avant Vigipirate, on faisait des patrouilles, et cela ne faisait pas la Une des journaux.  

 

 

 

Mais je me perds.

 

A quoi peut donc servir Sentinelle, sinon fournir des cibles aux mabouls qui vous l’aurez noté, sont tous considérés comme étant des pères modèles, des voisins prévenants, des musulmans sans problèmes ?

 

A quoi peut donc servir Sentinelle sinon protéger des installations et des points sensibles qui pourraient l’être tout autant par  des vigiles armés ou pas ?

 

A quoi peut donc servir Sentinelle, sinon pour transformer nos soldats en supplétifs des forces de Police, ce qui n’est pas leur vocation ?

 

A quoi peut donc servir Sentinelle sinon pour justifier l’incompétence de certains de nos politiques, incapables de mettre en cohérence leur mots avec leurs actes ?

 

Les armées sont à l’os et les soldats en ont plein les c... C’est à peu près ce qu’il leur reste, à défaut de pouvoir l’ouvrir,  ils vont tout simplement quitter les régiments et les mabouls auront atteint l’un de leurs objectifs, déstabiliser la seule institution qui tenait encore debout, avec la complicité des idiots utiles, ceux qui confondent la République avec une monarchie. Non,  mais sérieux,  comme diraient les jeunes, va falloir que ça change !

 

 

 

Roland Pietrini  

 

(1)

  • 9 août 2017 : 6 militaires blessés à Levallois-Perret dans une attaque à la voiture-bélier 
  • 18 mars 2017 : une patrouille militaire attaquée à Orly-Sud
  • 3 février 2017 : 4 militaires attaqués au Carrousel du Louvre
  • 1er janvier 2016 : un militaire visé devant la mosquée de Valence
  • 10 avril 2015 : un militaire frappé au visage à Orly
  • 3 février 2015 : 3 militaires attaqués au couteau devant un centre communautaire juif à Nice

 

Un certain nombre de  commentaires

ayant dépassés les règles élémentaires de bienséance n'ont pas été mis en ligne. 



11/08/2017
33 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 794 autres membres