ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Chrétiens de Syrie qu'en est-il?...

chrétien en syrie.jpg

 

 

Selon Moscou, près de 50.000 chrétiens syriens, « qui redoutent d'être exterminés par les terroristes soutenus par l'Occident, » sic,  souhaitent demander un passeport russe, lit-on dans une lettre publiée mercredi sur le site Web officiel du ministère russe des Affaires étrangères.  

"Etant donné que la législation syrienne autorise la double nationalité, nous avons choisi de solliciter la citoyenneté russe, si c'est possible. L'acquisition d'un passeport russe serait un honneur pour chaque chrétien syrien. Nous serons sous la protection de la Russie en cas de menace d'extermination provenant des terroristes", stipule la missive adressée à la diplomatie russe par les chrétiens de la région syrienne de Qalamoun (province de Damas).  

"Près de 50.000 personnes, dont des médecins, des ingénieurs, des avocats et des entrepreneurs, sont prêtes à signer cette demande. Personne ne veut abandonner sa maison. Nous avons tout ce qu'il nous faut, nous ne demandons pas d'aide financière", indiquent les auteurs de la lettre.  

Les représentants des chrétiens syriens assurent ne pas douter du gouvernement ou de l'armée syrienne, mais soulignent être "effrayés par le complot de l'Occident et des extrémistes imbibés de haine qui mènent une lutte violente" contre leur pays.  

 

 

Cette information relayée par les agences officielles d’informations russes au delà de la propagande, et de l’agit prop,  n’en reflète pas moins une réalité. 

 

Dans les zones conquises par la rébellion où les forces de libération (selon l’idée que l’on s’en fait), les chrétiens se sentent menacées. Selon certains témoignages « l'extension du conflit armé et la montée des groupes fanatiques, à commencer par Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), qu'ici on nomme plus souvent par son acronyme arabe, « Daech », ne font qu'augmenter l'angoisse des chrétiens, pour la majorité restés en retrait. « L'avenir est sombre. La communauté a le sentiment que son tour est venu, qu'elle est un instrument, menacée par les djihadistes et par le régime. Beaucoup s'interrogent sur l'origine des tirs d'obus contre des régions chrétiennes de Damas » 

 

Le 7 novembre 2013, dans la ville de Sadad,  «  1.500 familles auraient été  prises en otage… 45 personnes tuées…Une trentaine de corps retrouvés dans des fosses communes… »,  Située à 160 Km au nord de Damas, Sadad est une ville de 15.000 habitants, qui compte 14 églises et un monastère. La ville était restée jusqu’à présent en dehors du conflit. D’après des rapports, envoyés par les responsables ecclésiastiques: « Les personnes vulnérables incapables de s’échapper ont été soumises à des actes de torture tels que la strangulation,  dont des personnes âgées, handicapées, des femmes et des enfants ». «  Les restes de six membres d’une même famille ( Matanios El Sheikh, 85 ans, son épouse Habsah, 75 ans, leur fille Njala, 45 ans, et leurs petits-enfants Ranim, 18 ans, un étudiant en première année à l’université, et son frère de 16 ans, Fadi, en classe de première au lycée) ont été découverts dans un puits  (…) ils y ont été jetés le 26 octobre avec la grand-mère paternelle du garçon, Mariam, âgée de 90 ans. »
 

Les chrétiens de Syrie représentent environ 10 % de la population du pays. C'est une des plus anciennes communautés chrétiennes du Proche et Moyen-Orient. Il serait utile que notre diplomatie pas toujours claire sur le sujet, s’en préoccupe.



25/02/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 590 autres membres