ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Corse et Corsica: mon coup de gueule!

 

liberation de la Corse.png

 

Bastia 1943

 

 

Alors que l'on raconte à peu près n'importe quoi sur la Corse et les Corses, il est bon de relire quelques moments de son histoire et notamment la libération de la Corse en 1943. (1)

 

Sur le continent, en cette même période "agitée" de notre histoire, la plupart des Français dits "de souche" se couchaient devant l'occupant, à l'exception de quelques  rares et courageux résistants patriotes, (essentiellement  des communistes après l'invasion de la  Russie par les nazis)  et dont le nombre ne commença à être significatif qu'après l'institution du STO et après le débarquement de juin 44. (2)(3).

 

 

 

D'autre part,  l'armée du maréchal Juin et l'Armée française de la Libération  de de Gaulle était composée, pour ce qui concerne l'encadrement,  essentiellement de Pieds noirs, de Corses, de Français d'outre-mer, de Bretons... Bref de minorités… Et la piétaille de Black, d'Arabes et de Berbères. Et oui,  et même si ça ne fait pas plaisir  de dire ce genre de choses,  il faut que les trous du cul des extrêmes,  de droite comme de gauche,  s'en souviennent et à défaut d'apprendre à écrire qu’ils apprennent à lire…

 

 

 

Ce qui se passe actuellement en Corse était donc prévisible et salutaire. Les Corses ne tolèreront pas des zones de non-droit et,  devant la démission de l’Etat, feront le ménage.  Il faut simplement souhaiter qu’il n’y ait pas d’incident majeur ou de provocation, car le risque est que la poudre et le feu parlent. Le Corse a la détente facile et la rancune tenace. Une communauté musulmane vit en Corse, elle n’a jamais été inquiétée,  tant qu’elle respectait la culture corse et c’était le cas de cette génération de travailleurs qui est maintenant à la retraite et coule des jours paisibles. Le problème est que,  comme sur le continent,  une minorité de racaille désœuvrée qui a été nourrie au lait de la tolérance  pense qu’elle a tous les droits.

 

Ce qui est inquiétant,  c’est que cette réaction populaire et spontanée  préfigure  ce qui pourrait se passer en France mais  tout en ayant des doutes.  En effet, le Français aboit mais mord  rarement,  sauf dans des cas extrêmes. Pour l’instant,  il défile, subit,   pose des roses et écoute les lénifiants discours de nos politiques,  plus enclins à condamner les victimes que les  perturbateurs à l’origine des faits. Ce début d’année 2016  risque de nous réserver quelques surprises.   

 

Alors,  qu’on dise cela en corse ou en français, le constat est le même, faites quelque chose avant que ça pète !

 

Roland Pietrini

 

  1. http://www.corsematin.com/article/derniere-minute/liberation-de-la-corse-mythes-et-realites-1ere-partie.1906790.html

  2. http://www.cf2r.org/fr/tribune-libre/une-fondation-allemande-porte-t-elle-le-nom-un-criminel-de-guerre.php)

  3. http://www.athena-vostok.com/criminel-de-guerre-oradour-et-le-maquis-de-manises

 

 

 

 

 



27/12/2015
24 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 776 autres membres