ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Crimée: une intervention russe ne peut être exclue..

 

9 h 40. La cinquantaine d'assaillants qui ont pris le contrôle de bâtiments officiels refusent de négocier et déclarent ne pas disposer de l'autorité nécessaire, selon le Premier ministre de Crimée, Anatoli Mohilyov. Les autorités locales s'apprêtent à "prendre des mesures", a-t-il ajouté.

 

9 h 29. Le président ukrainien par intérim Olexandre Tourtchinov a mis en garde la flotte russe de la mer Noire contre toute "agression militaire". "Je m'adresse aux dirigeants militaires de la flotte de la mer Noire : tous les militaires doivent rester sur le territoire prévu par les accords. Tout mouvement de troupe armée sera considéré comme une agression militaire", a-t-il déclaré au Parlement. Source AFP,  ce jour jeudi 27 février.

 

flotte de la mer noire 1.jpg
Sebastool

 

Sans vouloir jouer les Cassandre, j’insiste,  depuis la parution du livre blanc sur les dangers de déstabilisation en Ukraine et Biélorussie. La crise ukrainienne était prévisible, mais il convient de se poser la question de qui tire les ficelles ?

 

En Crimée il est probable que les forces spéciales russes agissent en sous-main pour durcir la situation, l’objectif étant de sécuriser la base russe de Sébastopol ou  de pourrir la situation par des provocations,  afin de justifier une intervention limitée de contrôle de zone afin de « protéger » les populations russophones..   Dans ce cas, un débarquement amphibie compte tenu des moyens  la flotte de la mer noire est envisageable.

 

Il convient aussi de se poser la question du rôle joué par certains officines d’extrêmes droites  voir nazies dans les sphères du nouveau pouvoir.. ces groupes minoritaires agissent dans la discrétion mais sont parfaitement organisées.

 

Le président par intérim Olexandre Tourtchinov a mis en garde jeudi : "Je m'adresse aux dirigeants militaires de la flotte de la mer Noire en disant que tous les militaires doivent rester sur le territoire prévu par les accords. Tout mouvement de troupe armée sera considéré comme une agression militaire

 

Cette une nouvelle escalade dans les tensions qui opposent le nouveau pouvoir pro-occidental en place à Kiev et les éléments pro-Russes en Ukraine, démontre la gravité de la situation, je maintiens que l’on ne peut pas éliminer une opération coup de force  de  la part des forces russes, ce qui mettrait l’occident devant ses responsabilités. Sauf que comme d’habitude, on ne bougera pas. Nous sommes dans l’incapacité de mobiliser quoi que soit à l’ouest, incapable même de faire semblant, pour gesticuler il faudrait avoir des moyens que nous n’avons plus. Poutine ne lâchera pas la Crimée. Pour preuve,  le gouvernement russe a préparé un programme d'investissements de cinq milliards de dollars pour les entreprises russes en Crimée, république autonome d'Ukraine agitée par des tensions séparatistes, a rapporté jeudi le quotidien russe Kommersant

 


 Sébastopol ce matin, ça bouge..

Pas significatif, mais on sent une certaine tension. Pour ceux qui savent ce que cela veut dire présence de la VAI.. un R405 en station. Numérotation russe. 

 

  Voir le précédent article: Mer noire et flotte russe dans Diplomatie géopolitique.. 

 

 



27/02/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 794 autres membres