ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Daesh et question kurde : qui demandera à Poutine d’envoyer ses bataillons en Syrie et en Irak pour…?

decapitation.jpg

 

La croissance du DAE’SH est similaire à celle d’une start-up, cette affirmation un peu provocatrice  est extraite d’un article de Grégoire Fleuriot, journaliste à Slate.fr.

Cet article, qui se base sur des études menées notamment par Charles Lister de la Brookings Institution et Peter Neumann du King’s College, sur la montée en puissance d’un mouvement en très forte expansion,  remarquablement bien organisé armé et financé, qui, en l’espace d’un an a conquis un territoire « de la taille d’une nation qui s’étend de l’est d’Alep en Syrie à Falloujah, à l’ouest de l’Irak. Et cela inclut désormais la ville de Mossoul, au nord de l’Irak » jusqu’à la Turquie qui est au porte de l’Europe.

Or, l’habileté  de l’EIL est indéniable, sa croissance est exponentielle en terme de combattants, et son organisation structurée publie un rapport d’activité annuel comme pourrait le faire tout organisme d’Etat démocratique, sauf que ce mouvement basé sur la terreur et l’obscurantisme les plus extrêmes, gère les territoires conquis, impose sa loi, communique et attire un nombre d’étrangers y compris occidentaux de plus en plus grand, comme si la fascination qu’il inspire provenait justement de la terreur qu’il applique.

Pire, son financement est assuré et repose sur les aides privées ou d’Etat déguisés et sur un trésor de guerre évalué à  466 millions de dollars, sur les puits de pétrole qu’il contrôle, bombardés il est vrai, depuis peu. « SIS received a huge injection of cash when it captured the northern Iraqi city of Mosul, reports say. During the invasion, ISIS reportedly secured more than $466 million and a large quantity of gold bullion when it broke into Mosul’s central bank » (1).

Le  territoire actuel qu’il domine est grand environ comme le Portugal et son contrôle s’applique sur une population évaluée à 6 millions d’habitants environ.  Les effectifs des combattants seraient passés de 2000 en 2012 à 80000 aujourd’hui soit l’effectif de notre armée de terre française.

L’occident et ses alliés du golfe qui commencent à sentir le danger de déstabilisation de leurs propres états, sont donc face à un phénomène nouveau, difficilement appréhendé en terme de conséquence sur notre sécurité, y compris intérieure.

 

chars turc kobane.jpg

 M60 tuirc face à Kobane

 

Il se pourrait bien que la Turquie qui a massé ses chars face à la frontière Syrienne et à la ville de Kobané soit contrainte d’intervenir avant que le conflit ne se propage  de manière indirecte sur son propre territoire.  Les Kurdes qui sont répartis en Syrie, en Irak et en Turquie  et qui sont les seuls à avoir organisé une  résistance réelle face au Daesh en dépit de leur faiblesse en armement, notamment et en effectif, sont 10 millions en Turquie et 2 millions en Syrie. Or, la Turquie est face à un dilemme, aider les kurdes c’est prendre le risque de leur reconnaitre une légitimité et une certaine forme d’autonomie que les Turcs  ne souhaitent   leur donner à aucun prix.

Mais  les   Kurdes,  situés en territoire turc voient le drame de leurs frères ethniques en Syrie se dérouler sous leurs yeux et les réfugiés  affluer.  

Kurdes de Syrie et Kurdes  de Turquie sont de même souche, une frontière artificielle les a séparés depuis les années 1920. « De lointaine origine indo-iranienne, mais de confession sunnite, héritiers d’un mode de vie nomade et d’une structure tribale très émiettée, le peuple kurde compterait aujourd’hui entre 25 et 35 millions de personnes (hors diaspora), répartis pour l’essentiel entre la Turquie, l’Irak, l’Iran et la Syrie. Le projet de création d’un Grand Kurdistan indépendant, prévu par les Alliés au traité de Sèvres (1920), a été rapidement abandonné, notamment face à la ferme opposition de la Turquie kémaliste. Mais l’idée vient de loin. Les Kurdes ont en effet bénéficié, jusqu’au XVIe siècle, d’une indépendance de fait, notamment au sein du califat arabe » (2)

Cette revendication kurde latente est  donc jugée comme un danger menaçant l’intégrité de la Turquie, les Kurdes sont en effet trop différents des Turcs ethniques, pour ne  pas représenter pour Ankara un péril majeur. C’est probablement pour cette raison que le pouvoir turc ferme les frontières aux volontaires kurdes souhaitant combattre auprès de leurs frères syriens, le pouvoir central a bien trop peur que ceux-ci  ne se retournent contre les turcs, et ils ont bien raison de s’en méfier.

D’ailleurs, le ministre des affaires étrangères turc, Mevlüt Cavusoglu à Paris,  a donné des explications que l’on pourrait qualifier de langue de bois, sur l'impossibilité d'armer les combattants kurdes en Syrie,  car ce serait "criminel" d'armer des civils.

La Turquie membre de l’Otan, et première armée en terme de moyens et d’effectifs reste donc l’arme au pied, et ne bougera pas, sauf si elle y est contrainte par un soulèvement kurde au sein même de son territoire, ce qui a déjà commencé et que l’on passe sous silence.

Ainsi aux portes de l’Europe, la guerre pourrait faire tâche d’huile et s’imposer. Ce que je nommais, il y a peu, guerre chaotique au risque de faire sourire certains est à nos portes. Il est probable  que les bombardements alliés n’y changeront pas grand-chose,  je crains qu’il ne faille remonter ses manches et mettre du monde sur le terrain, sauf que nous sommes nus comme des vers et que nous risquons de payer plus tôt que prévu l’addition  de nos inconséquentes décisions de réduction drastique de nos budgets de défense. L’Europe ne fait peur à personne et est devenue un nain militaire et les EU sont sans volonté. Reste la Russie de Poutine, mais qui demandera à la Russie d’envoyer ses bataillons en Syrie et en Irak, pour faire le travail que nous sommes incapables de faire désormais ?

Roland Pietrini

(1)Read more: http://www.ctvnews.ca/world/how-isis-became-the-richest-terrorist-group-in-the-world-1.1872634#ixzz3FwhWzimP

(2) En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-81405-tragedie-syrienne-et-question-kurde-1003123.php?hfaX3Gg8CPtZ6ELY.99

 

 poutine-drole (1).jpg

Poutine à l'ONU



12/10/2014
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 560 autres membres