ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Dassault pour que le Rafale ne soit pas un Mirage..

Origine : Jean Marc Tanguy

 

Le site de Mérignac de Dassault Aviation a reçu ce matin la visite du ministre de la défense. La première
depuis celle d’un autre ministre socialiste -Alain Richard- en 1998 (1), a rappelé Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, qui a pu faire découvrir à son client la chaîne Falcon, puis le deuxième Falcon 50M destiné à la Marine, et la ligne d’assemblage Rafale. Seuls sept appareils y étaient visibles : six biplaces pour les forces aériennes stratégiques (FAS), un monoplace neuf destiné à la marine (M40, peut-être le dernier…) et un autre monoplace embarqué, mais rénové de la première tranche (M10). JYLD est venu symboliquement avec le document contractuel qui notifie le standard F3R du Rafale.
Certes, il a été formellement notifié le 30 décembre dernier, mais il fallait bien venir avec quelque chose de concret, et on le sait, il n’y aurait pas plus que les 26 Rafale commandés par la LPM.
Ce document pèse néanmoins 800 MEUR, un milliard si l’on y intègre des sommes déjà dépensées pour les essais d’intégration du missile Meteor ou de l’AASM laser (effectué en urgence opérations pendant Serval). En outre, F3R intègrera des améliorations sur le radar AESA (antenne active), le système d’autoprotection Spectra et la capacité de ciblage, avec un nouveau pod multispectral.

 

http://lemamouth.blogspot.fr/2014/01/pas-depuis-1998.html

 

 



12/01/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 560 autres membres