ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Échec d'un Tir de M51

 

Un missile balistique M51, sans sa charge nucléaire s’est autodétruit, pour des raisons encore inconnues, dans la matinée de ce dimanche 5 mai,   dans la baie d’Audierne (Finistère) après son lancement par le sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Vigilant. Selon le ministère de la Défense, il s’agit du «premier échec» du genre «depuis 1996» Le missile est produit  par Astrium, la division espace du groupe européen EADS.

Ce tir  d’un missile non armé, (cela va de soi), était destiné à qualifier  la capacité du Vigilant à mettre en oeuvre le M51  qui est déjà opérationnel sur le SNLE Le Terrible depuis 2010, a expliqué un porte-parole du ministère de la Défense

 

Le M51 mesure 12 mètres de hauteur  et pèse 56 tonnes avec ses six têtes nucléaires, le M51 dispose, par rapport aux M45, d’une portée sensiblement accrue (de l’ordre de 8.000 km contre 6.000 km) et d’une précision améliorée.

 

Cet échec est pour l’instant inexpliqué.  Dans le cas d’une anomalie le missile est programmé pour s’autodétruire, c’est ce qui est arrivé ce matin.. Des opérations sont actuellement en cours pour en récupérer des débris. La conséquence est que le Vigilant devra effectuer un nouveau tir dont le coût n’est pas négligeable.. Le missile inerte coûterait  120 millions d’euros.

 

Le M51 doit également équiper les deux autres SNLE français, «Le Triomphant» et «Le Téméraire» après le Terrible..  Selon toute vraisemblance, seuls 3 lots seraient prévus pour équiper les 4 SNLE.. La rotation programmée des IPEr fait que seuls deux sous- marins ou en cas de crises 3 pourraient se trouver en mer simultanément. Un 4° lot serait donc inutile.    

 

 Selon Jean Marc Tanguy : http://lemamouth.blogspot.fr/  « Le programme M51 a reçu 646,9 MEUR en 2012, et l'adaptation de SNLE en M51, 209,9 MEUR. Soit un tiers de l'enveloppe dissuasion de 2012 (2,666 MdEUR). La dissuasion représentait 22% des crédits de paiement du programme 146, dans le PLF 2013. Deux lots de missiles ont déjà été livrés en 2010, et le troisième doit l'être en 2013. »- « Le coût global du programme M-51 porterait sur 11 milliards d'euros, selon la marine. »

 

Il est indéniable que cet échec arrive  à un moment délicat. -Livre blanc, loi de programmation -Certains  seraient tentés de remettre en cause la dissuasion dont le coût seraient trop élevé au détriment de la part réservée aux  forces classiques.  Pour ma part, j'estime que la diminution de la part de budget destiné à la dissuasion ne profiterait pas à une augmentation de la part réservée aux forces classiques... 



05/05/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 817 autres membres