ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Entre âge d’or et déclin de l’Islam, un espoir ?

 

bataille de Poitiers.jpg

 

 

On considère la bataille de Poitiers comme l’oméga de la victoire de la chrétienté sur l’islam, Charles qui tapait comme un marteau, méritant ainsi son qualificatif de Martel est donc le héros de notre civilisation judéo-chrétienne, Voltaire dans son -essai sur les mœurs- conclut : « Sans Charles Martel (...), la France était une province mahométane. » La messe est dite, sauf que ce truisme  apparait moins évident qu’il n’y parait. Outre le fait que cette victoire fait partie  de notre imaginaire commode comme les visions de Jeanne d’Arc, les historiens sont partagés quant à sa réalité. A-t-elle été bénéfique pour le progrès de notre civilisation est un sujet tout aussi passionnant ?

Si les nombreux détails donnés par les chroniqueurs permettent d'avancer certaines précisions sur la datation de l'affrontement, celle-ci reste débattue, les propositions oscillant entre 732 et 733, généralement située au mois d'octobre de ces deux années.

Le déroulement de la bataille selon les chroniqueurs n’a finalement que peu d’importance. D’un côté les musulmans, d’origine berbère essentiellement avec Abd del Raman à leur tête loin de leurs bases, rendus vulnérables par la cohorte de femmes, de familles et d’enfants qui les suivent,   de l’autre, des Francs et des Vascons, organisés et  coordonnés. La victoire de Poitiers n’entraîne pas le départ définitif des musulmans (échec du siège de Narbonne, la ville restera dirigée par un gouverneur omeyyade jusqu’en 759), mais l’intervention systématique des Francs, seuls capables de s’opposer à eux leur permet de prendre l’ascendant contre les mérovingiens.

Au XIX° siècle, le nationalisme français cite la bataille de Poitiers comme un élément fondateur de la nation.  Au XX° siècle, l’analyse est plus nuancée. Dans la « Vie en fleur 1922 », Anatole France fait dire à  un personnage « Monsieur Dubois demanda à Madame Nozière quel était le jour le plus funeste de l'histoire. Madame Nozière ne le savait pas. C'est, lui dit Monsieur Dubois, le jour de la bataille de Poitiers, quand, en 732, la science, l'art et la civilisation arabes reculèrent devant la barbarie franque. »  

Il est vrai qu’Anatole France disait : « Je ne connais ni juifs ni chrétiens. Je ne connais que des hommes, et je ne fais de distinction entre eux que de ceux qui sont justes et de ceux qui sont injustes. Qu'ils soient juifs ou chrétiens, il est difficile aux riches d'être équitables. Mais quand les lois seront justes, les hommes seront justes. » (Monsieur Bergeret à Paris, chapitre VII).

Alors, cette  victoire est-elle une défaite dans ses conséquences comme le furent tant de victoires à la Pyrrhus au cours de l’histoire ? Où se situait l’obscurantisme de l’époque ? J’aurais tendance à penser qu’il se situait plutôt dans les fondements de notre société judéo chrétienne.

En réalité, l’occupation musulmane en Espagne dont la durée est significative, près de 800 ans de 711 à 1492 est loin d’avoir importé l’obscurantisme et la terreur. Il est vrai que l’Islam n’avait pas généré en son sein les monstres et les excroissances terroristes d’aujourd’hui. En contre champ, l’Europe rurale était appauvrie, Les Magyars (Hongrois) arrivent de l'Est vers 895, et ravagent Italie, les  Balkans et la France avant d'être battus par Otton Ier, et forcés à se fixer en Pannonie, qui deviendra la Hongrie.

Les Vikings s'implantent en Grande-Bretagne et fondent des royaumes. Ils lancent des raids, pillent violent et tuent jusqu'à Byzance, et commercent dans toute l'Europe. Ils étendent leur influence dans ce qui deviendra  la Russie.

L'évangélisation forcée du nord et de l'est de l'Europe se poursuit lentement par l’action musclée des religieux francs (Germanie, Angleterre, Slaves du Nord) et byzantins (Bulgares, Principauté de Kiev) qui préfigure déjà la scission entre catholiques et orthodoxes.

En Espagne, le pays d’al-Andalus est une région relativement stable de villes prospères, produisant le verre, le papier, le cuir, l’orfèvrerie, les soieries,  générant un  commerce de grande renommée jusqu’en Inde. Les souverains musulmans encouragent la diversité culturelle et tolèrent les chrétiens et les juifs. Cette civilisation hispano-musulmane a participé à l’âge d’or de l’Islam. Les sciences, la médecine et la philosophie étaient florissantes, en particulier à Cordoue, la capitale. Les savants islamiques espagnols, tel Averroès, étudient les œuvres d’Aristote et des autres philosophes grecs, qui furent traduites en latin avant d’être diffusées dans le reste de l’Europe. Les califes construisent des bibliothèques et favorisent l’épanouissement de la culture : le futur Pape Sylvestre II vient étudier la science des sages arabes compulsée à Barcelone. L’apport linguistique dans la langue espagnole est important. De nouvelles cultures et techniques agricoles, venues d’Afrique ou d’Orient, sont introduites. Les grandes villes d’al-Andalus sont des centres d’un artisanat raffiné (travail du cuir à Cordoue). Elles sont également des marchés importants et des foyers d’études. Les arabo-musulmans contribuent au progrès de  l’agriculture, des arts, de l’économie, de l’industrie, du droit, de la littérature, de la navigation, apportent une ouverture des consciences vers la philosophie, les sciences, la sociologie, les technologies.  Source « L’Espagne musulmane publié le 26 juillet, 2011  par Garcesius »

A l’opposé, les héritiers d’aujourd’hui de cette civilisation qui a connu son âge d’or, entraînent celle-ci vers une catastrophe inéluctable parfaitement décrite par Hamed Abd el Samad  chercheur et professeur d’université résidant en Allemagne qui a publié en décembre 2010 un ouvrage qu’il a intitulé «la chute du monde islamique». Selon lui, l’ampleur de la catastrophe qui frappera le monde islamique au cours des trente prochaines années sera dramatique par l’effet cumulé  du tarissement prévisible des puits de pétrole au Moyen-Orient, la désertification progressive qui contribuera au marasme économique, l’exacerbation des nombreux conflits ethniques, religieux et économiques qui ont actuellement cours. Ces désordres s’accompagneront de mouvements massifs de population avec une recrudescence des mouvements migratoires vers l’Occident, particulièrement en direction de l’Europe. Cette vision pessimiste, se base sur trois blocages factuels: L’absence de structures économiques assurant un réel développement, l’absence d’un système éducatif efficace et la limitation sévère de la créativité intellectuelle.

Une question essentielle qu’il soulève, reste cependant en suspens. Pourquoi, et contrairement à l’islam qui fut celui de la conquête de l’Espagne et de son installation pour 8 siècles, l’islam d’aujourd’hui ne s’épanouit pas dans la concurrence des cultures, mais  « demeure pétrifiée et hermétiquement fermée à la culture occidentale qu’elle qualifie et accuse d’être infidèle? » D’ailleurs, « le caractère infidèle de la civilisation occidentale n’empêche pas les musulmans de jouir de ses réalisations et de ses produits, particulièrement dans les domaines scientifiques, technologiques et médicaux. Ils en jouissent sans réaliser qu’ils ont raté le train de la modernité lequel est opéré et conduit par les infidèles sans contribution aucune des musulmans, au point que ces derniers sont devenus un poids mort pour l’Occident et pour l’humanité entière » Si l’auteur n’était lui-même musulman, je serais accusé d’islamophobie, voire de raciste or tout comme Anatole  France je crois ne  reconnaître ni juifs ni chrétiens. « Je ne connais que des hommes, et je ne fais de distinction entre eux que de ceux qui sont justes et de ceux qui sont injustes. Qu'ils soient juifs ou chrétiens » Je rajouterais qu’ils soient juifs ou chrétiens ou musulmans.  Il ne sera pas possible de réformer l’islam tant que la critique du coran, de ses concepts, de ses principes et de son enseignement demeurera tabou. « L’ampleur de la schizophrénie qui affecte l’oumma islamique est remarquable «  ( à lire :http://www.contrelislam.eu/effondrement_de_l_islam.php )

 

djihadiste.jpg

 

Nous voilà donc historiquement face à un mal profond, violent, et probablement pérenne contre lequel, il paraît vain de lutter avec des armes du 20° siècle. Sans la volonté du monde musulman de se réformer lui-même, il n’y aura pas d’issue, or des frémissements positifs de remise en cause au sein du monde intellectuel musulman commencent à se révéler. Le réveil est lent, les soubresauts et les résistances seront violentes, mais c’est ainsi que meurent et naissent les civilisations nouvelles.   Je reste persuadé que la révolution culturelle de l’Islam ne peut venir de l’extérieur par contrainte, L’aveuglement américain et leur incapacité à comprendre le monde en dépit des moyens qu’ils mettent en œuvre pour le décrypter se mesurent à l’aune de leurs erreurs. Il est stupide de vouloir imposer un modèle unique de démocratie à des populations qui ne sont pas prêtes à les recevoir.  Dans l’attente de jours meilleurs il conviendra d’aider chaque fois que possible les populations à accéder à l’éducation et à la culture en contrant les écoles islamiques et en se montrant encore plus vertueux  et en ne cédant pas sur nos territoires sur nos valeurs, toutes nos valeurs. Quant à la maîtrise de l’immigration, c’est en amont qu’il faut imaginer des solutions. Maintenir les populations sur place en, leur offrant les moyens de développement et de travail est parfaitement possible, tant leurs besoins sont immenses, (nourriture, eau, accès aux soins) mais ne les utilisons pas comme main d’œuvre de sous-traitance pour nos produits de riches en détruisant nos propres moyens de production. Ayons un droit de regard sur les subsides qu’on leur envoi et mettons à leur disposition des moyens de lutte contre la corruption et la criminalité. Trop paternaliste, peut-être mais alors quelle solution ?  Le défi à relever est gigantesque, je ne trouve pas chez nos gouvernants et nos philosophes de pacotille à chemise blanche et à col ouvert un seul capable d’en montrer la voie.

 

Roland Pietrini     

 



07/11/2014
5 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 590 autres membres