ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Hollande précise sa position sur la dissuasion

Dans un article paru dans le nouvel Obs. Le candidat Hollande précise sa position sur la dissuasion.

 

voir article: que l'on peut lire ici,  il se prononce très nettement en faveur de la dissuassion nucléaire, expliquant que "dans un monde désormais multipolaire et face à une menace multiforme, vouloir la paix ne saurait s’envisager par un désarmement unilatéral. Un responsable politique ne peut ignorer que l’histoire est tragique". " Nous disposons de moyens proportionnés et suffisants, que j’entends maintenir".

 

Oui, c'est une bonne nouvelle. Ce qui démontre bien que l'accord EELV-PS de la manière dont il a été signé est un non-sens. Il est cependant indispensable de repenser la dissuasion en réponse aux nouvelles menaces. Des personnalités et non des moindres de droite comme de gauche remettent en cause un certain nombre de principe, jusqu'à évoquer un désarmement nucléaire unilatéral. On attend aussi  de François Hollande des prises de position plus claire sur la part qui sera réservé à la défense dans le budget de l'Etat. Cette part sera-t-elle amputée du financement consacré au recrutement de nouveaux fonctionnaires? Le budget défense sera-t-il encore et toujours la sempiternelle variable d'ajustement? L'exemple donné par la Grande Bretagne et l'Allemagne pour ne citer que ces deux pays est un signe avant-coureur d'une Europe qui baisse sa garde et qui se plie au diktat des pays de plus en plus capables d'influer sur le devenir de la planète et de moins en moins émergents. Quant à réaffirmer la place de la France au conseil de sécurité, il était temps de prendre position. Dont acte..



23/12/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 532 autres membres