ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Juste pour rire, un point de vue allemand sur la campagne présidentielle française

 L'Allemagne dans la campagne électorale française, ça aussi c'est l'Europe !

L'Europe et le monde se sont invités pour la première fois dans l'Histoire de la République dans la campagne électorale française. Cette présence de l'Allemagne parmi nous est une nouvelle donnée extrêmement importante que les deux principaux candidats ont perçue. Nous y reviendrons. Elle déclenche de nombreux commentaires dont certains particulièrement caustiques.

Notre ami Alexis Arette n’est pas aussi optimiste que nous sur l’Europe. Il nous conseille d’abord de balayer devant notre porte et de commencer par nettoyer notre pays à la soude caustique :

« Avant la nouvelle Europe à créer, il y a la nouvelle France qui s'élabore tous les jours avec un peu plus de barbus, un peu plus de scandales et un peu plus de Kalachnikovs. La bonne nouvelle du jour, c'est quand même Kouchner flashé à 240 km heure, privé de sa voiture grand sport dont les gendarmes ont découvert avec stupéfaction qu'elle était assurée par "Médecins sans frontières". La semaine dernière, c'était le sympathique Douillet arrêté également pour excès de vitesse, et dont on apprenait que sa voiture était au nom la société des "pièces jaunes" ! Alors, je ne sais pas ce que sont les briques qu'apporteront les autres nations à la nouvelle Europe, mais ce que je sais c'est que le parpaing français est gluant de crasse, et que je ne vois pas Monsieur Bruni en train de prendre la carrure de l'Hercule qu'il nous faudrait pour déboucher les tinettes du système. » (Alexis Arette)

Mais il semble que les sociaux – démocrates allemands du SPD n’aient pas été convaincus par Hollande et sa compagne (c’est curieux que celle-ci qui répond au nom allemand ou alsacien sans doute de « Trierweiler » ait été obligée de mettre des écouteurs pour capter en traduction les discours du congrès du SPD, comme on l’a vu sur les photos). Etant donné les sondages en Allemagne, le SPD ne peut pas croire à sa propre victoire en 2013. Alors faute de mieux, les sociaux-démocrates allemands s’allieront dans le prochain gouvernement avec Angela Merkel en 2013. C’est ce qu’a observé sur place un autre ami, C. Cazamayou, Béarnais lui aussi comme Alexis Arette :

« A propos d’Europe, justement, il semble que les sociaux-démocrates allemands du SPD qui ont reçu François Hollande, soient inquiets. Ils l'ont vu de près et ont pu jauger l’homme. Le candidat de la gauche française a même été autorisé à prononcer un discours à leur congrès de Berlin, une première. Ils ont pu mesurer le creux et le mou de leur gentil camarade français. Un chic type, un brave homme, mais par un président en ces temps de crise. Pour le savoir, il leur aurait suffi d’ailleurs de lire ce dit de lui Jean-Pierre Chevènement : « C’est un homme intelligent. On peut l’aider à se mettre à la hauteur (…) Hollande est un bon candidat par temps calme ». L’ennui, c’est que les temps actuels ne sont pas calmes du tout. Si jamais Hollande est élu avec ces fanatiques d’Aubry et de Joly collées à ses basques, c'est la cata pour la France et l'Europe et les Allemands même de gauche ne veulent pas être entraînés dans le gouffre avec nous. D'où le coup de pouce sans équivoque de Gerhard Schröder en faveur Nicolas Sarkozy dans une interview accordée au « Figaro » du 22 décembre par l’ancien chancelier social-démocrate. On retiendra que, n’ayant plus de fonction officielle ni d’ambition électorale, mais fort de son autorité d’ancien chef du gouvernement et de sauveteur de l’Allemagne (en 2003-2005) qui s’enfonçait sous le poids de la gauche (en 1999-2002) dans un profond marasme, Schröder était pratiquement la seule personnalité de la gauche allemande en mesure de dire ce qu’on pense au SPD. Ce n’est pas par hasard qu’il a donné cette interview. Hollande a fait peur au SPD ». (C. C.)

 

Commentaire

 

Ses propos n'engage que leurs auteurs, mais si il y a outrance, nous n'en sommes pas à une près. Pour ceux qui ne le saurait pas: Alexis Arette ou Arette-Landresse est un agriculteur, poète, écrivain et homme politique français, né en 1927, ancien membre du Front national et ayant appartenu à l'Organisation armée secrète (OAS). Tout cela est à prendre avec le recul nécessaire, j'ai quelques doutes sur la personnalité de l'auteur qui signe C.C



11/03/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 568 autres membres