ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

L' adjudant-chef Dejvid Nikolic. a été tué par le groupe islamiste Al Mourabitoun

Nikolic.jpg

L'adjudant-chef Dejvid Nikolic a été mortellement blessé le lundi 14 juillet 2014 alors qu’il participait à une opération de reconnaissance dans la région d’Al Moustarat. Il appartenait au 1er Régiment étranger de génie (REG) de Laudun-l'Ardoise (Gard). L'attentat suicide qui a causé sa mort a été revendiqué jeudi par le groupe djihadiste Al Mourabitoun, constitué en 2013 par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar. 

 

"L’attentat est une réponse adressée aux Français qui prétendent avoir anéanti les Moudjahidines", indique un porte-parole du groupe dans une vidéo diffusée sur internet.

Le groupe Al Mourabitoun est né en 2013 d'une fusion des brigades de Mokhtar Belmokhtar et du Mouvement pour l'unicité et le djihad en Afrique de l'Ouest (Mujao).

 

Il faut se rappeler que l’armée française avait tué début avril, Abou Bakr Al-Nasr, un cadre de haut niveau.

Abou Bakr Al-Nasr, surnommé «l’Egyptien», était  un spécialiste de l’armement lourd. Il était aussi le logisticien du chef jihadiste algérien Mokhtar Belmokhtar. Il appartenait selon toute vraisemblance au groupe sanglant  Al-Mourabitoun. Ce  groupe djihadiste a été constitué en 2013 par Mokhtar Belmokhtar. Ce djihadiste avait mené une sanglante prise d’otages en Algérie en 2013 et sa tête était  mise à prix par Washington.

On devine la complexité de notre engagement dans le Sahel, engagement qui risque faire de nous les gendarmes de l'Afrique pour longtemps, à la fois pacificateurs, le terme parait mal choisi.. et cibles.. Cet engagement aussi justifié soit-il, (il y a des arguments pour),   nous engage à y mettre  des moyens sur le long terme à la hauteur des enjeux.

La cohérence d'une politique se mesure à la volonté de sa mise en oeuvre et de ce point de vue le doute est permis. Quant à l'adhésion de l'Europe, elle reste un vœu  pieux. L' Europe des marchands et de la finance ne veut pas d'une défense et d'une  diplomatie commune. Il reste donc les discours et les engagements de façade des dirigeants politiques qui savent qu'ils n'auront jamais l'occasion de mettre en oeuvre leurs promesses.  

Komla KPOGLI, Secrétaire Général  de la Jeunesse Unie pour la Démocratie en Afrique (J.U.D.A) écrivait en 2011 dans un texte ; Cela sert-il à quelque chose de mourir pour les africains ? « Le fait est qu’on ne peut libérer un peuple qui trouve qu’il est libre. On ne peut rien faire face à une majorité d’africains prêts à être contre l’anticolonialisme et à proclamer que l'Afrique ne subit rien de la part du monde extérieur. En vertu de cette conviction, des africains sont capables de haïr à mort les leurs qui essaient de leur ouvrir les yeux sur la réalité du monde. C’est-à-dire que dans cette institution d’inversion des responsabilités installée par le colonialisme, les africains prennent effectivement leurs ennemis pour leurs plus fidèles amis et leurs seuls amis, leurs pires ennemis. » En Centrafrique comme ailleurs au Sahel, on ne peut imposer notre modèle de démocratie sans passer par la compréhension de ce monde si différent du notre.  C'est de cette compréhension que naîtra notre propension à non pas subir mais prévenir les crises tout en accompagnant cette population qui ne demande qu'à échapper à l'obscurantisme et à la misère.  C'est à cette condition que les discours rejoindront les actes.

 Il est vrai que  « Les volontés faibles se traduisent par des discours; les volontés fortes par des actes.»  (1)  Il faut simplement espérer que nos morts servent aujourd'hui à quelque chose

 

Roland Pietrini

 

Athena Defense s'associe pleinement à la peine de sa famille et des ses camardes. 

 

(1) Gustave Lebon  né le 7 mai 1841 à Nogent-le-Rotrou et mort le 13 décembre 1931 à Marnes-la-Coquette, est un médecin, anthropologue, psychologue social, sociologue. 

 



17/07/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 552 autres membres