ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Livre blanc.. Pas de blanc-seing et conséquence de l’intervention au Mali.

Livre blanc.. Pas de blanc-seing et conséquence de l’intervention au Mali

 

 

 

 

Une sagaie

 

Le document remis au SGDN aurait moins de 100 pages.. Cela devait suffir pour arriver à quelques  constats simples..

1 : Le monde n’est plus ni moins dangereux que lors du précédent livre blanc, il le serait plutôt plus..

2 : Depuis la rédaction du précédent la France s’est engagée avec partiellement ou avec l’ensemble des ses moyens dans deux interventions, la Libye et la Mali et s’est retirée partiellement d’Afghanistan.

3 : L’évidence est que l’intervention au Mali sert, mais que partiellement, la cause de ceux qui pense que « Tout commence et tout finit à terre » autrement dit que l’armée de terre ne saurait être de nouveau   soumise à la diète et à la réduction de ses effectifs.. Or le Mali n’est pas suffisamment structurant pour démontrer que nous avons besoin de 80000 hommes pour en projeter  4000 !

 

Le Mali démontre la cohérence de notre outil, ses déficits capacitaires sont parfaitement identifiés, mais en même temps démontre que nous avons encore la capacité d’intervenir avec efficacité, rapidité et nous le devons au professionnalisme de nos chefs, cadre et soldats.

Serval (l’intervention au Mali) conforte donc la pertinence de certains programmes,  les ravitailleurs MRTT sont indispensables, mais aussi nos transporteurs aériens (Cf:: précédent article sur l’A400M) et attire l’attention sur le développement d’autres programmes tout aussi importants : Qu’ils s’agissent des drones, (sans oublier les microdrones et minidrones) mais surtout et notamment des drones MALE et la pertinence du programme scorpion : (Scorpion est un programme structurant pour l'armée de terre. Il s’agit de remettre  à niveau des moyens des forces terrestres. Pour mémoire (origine EMA) l’élaboration du programme d'armement Scorpion a été décidée le 22 février 2010 en conseil ministériel d'investissement (CMI). Il appuie sur la pertinence des GTIA, formés à partir des régiments d'infanterie, de cavalerie, du génie et d'artillerie, comprenant entre 500 et 1 500 combattants, (les GTIA sont les unités tactiques de combat des forces terrestres qui sont projetées en opérations extérieures). Mais il reste à finaliser le programme dont l’objectif est de renouveler ou moderniser les véhicules blindés de combat (transports de troupe protégés, chars légers et chars lourds), datant des années 70, 80 et 90, d'améliorer la protection des combattants et des matériels, d'accroître l'efficacité des soldats et des systèmes d'armes par la mise en réseau des systèmes d'information et des systèmes de combat. L'étape 1 du programme Scorpion, qui s'achèvera en 2021 prévoit la livraison de près d'un millier de véhicules blindés multirôles (VBMR) ; d’environ 70 engins blindés de reconnaissance et de combat (EBRC) et la rénovation d’une partie du parc de chars Leclerc.  Et il y a urgence..

 

Les hélicoptères de combat Tigre et les hélicoptères tactiques Caïmans NH90 seront, quel que soit le format retenu, indispensables ..  Mais,  en sera-t-il de même pour le programme VBMR de remplacement des VAB ?

Une partie du parc a été modernisée pour l'Afghanistan, pour renforcer le blindage notamment. Malgré leur âge et même si leur maintenance coûte cher, les VAB font le job au Mali, les AMX RC tout autant, sans oublier les Sagaies qui auraient dû depuis belle lurette être remisés au musée des blindés de Saumur.

 

Alors qu’est ce qui emportera la décision : La nécessité de faire en sorte que la France puisse encore peser sur les affaires du monde? Ou la rigueur comptable et budgétaire à court terme?  De cette réponse dépend en partie l’avenir de la France.

 

 

 



20/02/2013
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 817 autres membres