ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Mon grain de sel

 

 

Mon grain de sel..

 

Au détour  de l’actualité,  de ci de là,  je vous livre quelques réflexions, sans trop de passion, puisque de guerre lasse, on ne peut que constater au rythme de cette nouvelle politique, mené au pas lent du légionnaire sans la puissance, qu’au gré des commissions idoines, des concertations à mener, des négociations à  démener,  (tiens, je fais du Bashung),  le rythme insufflé par la nouvelle gérance de la république ne devait pas changer tout au long du quinquennat.. Le changement maintenant, mais pas tout de suite.. On s’y faisait.

 

 

Puis tout à coup, comme un coup de tonnerre dans un ciel sans nuage,   le  mot « urgence » vient de réapparaitre dans le langage du président Hollande, puisque c’est avec presque les mêmes mots que son prédécesseur Nicolas Sarkozy que  François Hollande a évoqué la crise : Je cite…

«Mon devoir, c'est de dire la vérité aux Français», a assuré le chef de l'État. «Crise d'une gravité exceptionnelle, une crise longue qui dure depuis plus de quatre ans». «Aucune puissance n'est épargnée», l'Europe «est la plus touchée» Ainsi donc le président de tous les Français reconnait que son prédécesseur et l’ancienne majorité avait dû gérer une crise ? C’est nouveau, cela vient de sortir !  A en croire le discours électoral de la gauche réunie, la crise était inventée par Sarkozy pour justifier une politique calamiteuse. Et certains y ont cru, où fait semblant de croire comme Bayrou, par exemple, et aussi les quelques 1 million 500 000 électeurs de droite qui ont donné la victoire à celui qu’il considérait comme pas très crédible pour virer celui qu’il considérait comme trop présent. Ils ont donc élu un absent, ce qui est dans la logique des choses..

 

Il y a donc une crise d’une gravité exceptionnelle, c’est officiel, Monsieur le président Hollande l’a dit à Chalons sur Saône.. Jusque là, je ne le savais pas (c’est du second degré, je précise). Mais attendre cent jours pour dire la vérité aux français, c’est un peu nous prendre pour des imbéciles, de la part d’un candidat qui se prépare depuis 4 ans à cette fonction ? Moi je vous le dis tout net, cela me chahute un peu l’esprit. Pas vous ?

 

Autre nouvelle :  «Le changement ce n'est pas une somme d'annonces, c'est une force qui sait où elle va», Nous voilà donc rassuré, il sait où il va. Pas nous, en tout cas pas moi, tant la formule me parait fumeuse.

 

Une information est passée inaperçue : Au journal officiel Le Décret n° 2012-913 du 26 juillet 2012 portant création d'une commission chargée de l'élaboration du livre blanc sur la défense et la sécurité nationale est paru.

Voici la liste des personnalités qualifiées outre ceux représentant les différents ministères :


Mme Claude-France Arnould, directrice exécutive de l'Agence européenne de défense ;
M. Jean-François Bayart, directeur de recherches au Centre national de la recherche scientifique ;
M. Bernard Bigot, administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives ;
M. Jean-Pierre Filiu, professeur des universités, professeur associé à l'Institut d'études politiques de Paris ;
M. Louis Gautier, conseiller maître à la Cour des comptes ;
Mme Nicole Gnesotto, professeur titulaire de la chaire sur l'Union européenne au Conservatoire national des arts et métiers ;
M. François Heisbourg, conseiller spécial du président de la Fondation pour la recherche stratégique ;
M. Wolfgang Ischinger, président de la Conférence de Munich pour les politiques de sécurité M. Philippe Lamy, inspecteur général de la ville de Paris ;
Mme Sophie-Caroline de Margerie, conseiller d'Etat ;
M. Peter Ricketts, ambassadeur du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord en France
M. Bruno Tertrais, maître de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique

 

Bon ils sont à peu près tous socialiste, sauf l’ambassadeur de Grande Bretagne, dont on se demande ce qu’il fait là.. Il est vrai que Chirac avait fait  représenter la marine française à Londres lors l’anniversaire de Waterloo, en déplaçant une frégate. C’est donc normal.. La république se voulait exemplaire, elle l’est.. Les socialistes n’ont pas daigné faire entrer des experts réputés de droite dans cette commission, ce qu’avait fait la précédente majorité en faisant entrer des personnalités de gauche de là à penser qu’elle ne peut qu’entériner des décisions déjà prises, il y a un pas que je ne franchirais pas.. Selon Jean Dominique Merchet : je cite «  leur proximité politique avec le pouvoir semble avoir été un critère important dans leur désignation. Des experts reconnus sur ces questions, comme Etienne de Durand (Ifri) ou Camille Grand (FRS) n'en font pas partie » gouvernement qui se veut exemplaire mais pas très consensuel en matière de défense..

 

Président de la république et Premier ministre vivent une rentrée agitée :  Polémiques à répétition au sein de la majorité entre les Verts et le PS sur l'expulsion des Roms ou le nucléaire, querelles entre ministres, notamment sur l'audiovisuel…   Baisse dans les sondages, la phrase « nous nous employons à réfléchir » commence sinon à agacer les Français au moins les incitent à réfléchir..

 

Le non-cumul des mandats prend du plomb dans l’aile au sein même de ceux qui mordicus soutenaient ce projet comme essentiel… Le texte préparé par Arnaud Montebourg, secrétaire national du PS à la rénovation, fut approuvé à 72%.  Mais, du côté des élus c’est une autre histoire. «Ne sommes-nous pas en train de nous tirer une balle dans le pied?»  dit Jean-Louis Bianco. «Le risque pour nous est que cette consultation apparaisse comme une opération qui se fait dans le dos des élus», complète le président du groupe socialiste au sénat Jean-Pierre Bel.  Au Palais du Luxembourg.   François Rebsamen et Gérard Collomb, mènent un combat acharné contre le non-cumul, arguant que cette règle propre au seul PS risque d'hypothéquer les chances de victoire de la gauche aux sénatoriales de 2011. Ils finissent par obtenir un sursis jusqu'au 1er octobre 2012. De là à oublier cette promesse il n’y a pas loin.. On créera sans nul doute une commission.. Oups ! : elle est crée, je l’avais oublié : Le texte verra le jour après la remise fin octobre des travaux de la Commission sur la rénovation de la vie publique que le chef de l'État a confié cet été à Lionel Jospin. Dixit le Premier ministre..

 

Finalement je pensais m’ennuyer, mais non mais non, la rentrée est passionnante.. Je revis. 



01/09/2012
7 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 589 autres membres