ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Trois salopards pour une révision de notre politique de défense (actualisé)

 

 

 Hollande armée.jpg

 Photo AFP

 

Trois salopards avec des Kalachnikov et 17 victimes innocentes plus tard auront donc été plus efficaces que les quelques généraux « argumentateurs » souvent désespérés  et peu efficaces d’une cause, qui ne pouvait en dépit des réalités prévisibles, être entendue. La défense est devenue depuis des décennies une priorité secondaire tout en la qualifiant de prioritaire. Nos soldats qui se battent dans la zone subsaharienne et qui parfois en meurent, 12 depuis le début des opérations, ne sont pas suffisamment ressentis comme étant les sentinelles avancées d’un France en guerre contre le terrorisme.  

Pourtant cette France et ses soldats qui se battent dans le désert au sens propre et figuré, luttent tout autant pour la défense de  Charlie que pour la liberté de chacun, celle du respect des droits des hommes et des femmes de ce pays, qu’ils soient musulmans, juifs ou athées.

Cette fois-ci,  l’attaque ignoble sur le territoire national d’une poignée de lâches imbéciles se réclamant d’un prophète, qui n’en demandait pas tant ;  a déclenché un processus de prise de conscience collective qui ne pouvait que pousser la classe politique et singulièrement le Président de la république et le Premier ministre (il ne fait aucun doute que le ministre de la défense en était déjà convaincu) à une révision d’une politique de dépeçage de notre défense. Il s’agira cependant, au cours des décisions qui seront prises lors du prochain conseil de défense,  de revoir l’ensemble des restrictions  budgétaires qui portent à la fois sur les effectifs, mais aussi sur la structure et l’équipement de nos armées.

J’attends de nos généraux prolixes en idées de faire des propositions autres que celles qui seraient dictées par une approche plus doctrinale ou partisane que pragmatique.  Comme le dit si justement Jean-Marc Tanguy sur son excellent blog : « Un manque d’effectifs pour les OPINT ( plan Vigipirate) serait une bombe politique, surtout pour le président qui a poursuivi la politique expéditionnaire de la France dans la BSS ( bande subsaharienne), en Centrafrique, en Irak. Donc face aux signaux de plus en plus convergents sur l'incompatibilité du modèle, mais aussi l'aberration de 7.000 suppressions de postes dans une année où Vigipirate en consomme 10.000, soit dix fois le niveau normal. » Il est vrai, je suis en total accord avec lui, qu’on aurait pu faire cette analyse plus tôt, ce n’est pas  faute d’avoir depuis des mois tiré ici ou là le signal d’alarme.

"Je demande au ministre de la Défense de me faire des propositions d'ici la fin de la semaine, en tenant compte évidemment des nécessités budgétaires", a ajouté le chef de l'État lors de ses vœux aux armées. La "situation exceptionnelle que nous connaissons doit conduire à revenir sur le rythme de réduction des effectifs qui avait été programmé pour les trois prochaines années dans le cadre de la loi de programmation militaire", a-t-il expliqué. Dont acte. Serions- nous en train de changer de monde ? On ne peut que constater que ce langage qui fera grincer les dents une fois de plus  la branche la plus à gauche de la majorité arrive à point nommé. Il semble que le Président Hollande est désormais condamné à devenir ce qu’il refusait par son attitude à incarner, un président qui est aux commandes et qui dirige une France combative et unie. On en peut que s’en réjouir.  

 

http://www.athena-vostok.com/guerre-chaotique-on-acheve-les-hommes-comme-on-acheve-les-chevaux

 

L'un de mes lecteurs m'a écrit directement pour me confier sa colère. Au nom de la liberté d'expression, on a le droit de ne pas être Charlie, mais on ne peut que crier notre colère envers ceux qui veulent nous imposer leurs règles débiles issues d'un obscurantisme imbécile sous couvert de religion.

Certes, la provocation est intégrante de la iigne éditoriale de ce  journal. Certes, chanter l'internationale à des obsèques le poing levé fait partie du folklore que l'on n'est pas contyaint de partager. Si cela peut atténuer leur peine pourquoi pas? Mais on ne tue pas, sous prétexte que l'on est pas en accord avec leur pensée. Je suis Charlie, au nom de la liberté de la presse et d'opinion, au nom du respect de la personne humaine. Je suis Charlie mais  je ne suis pas Charlie Hebdo. 

 

La une de Charlie hebdo, et il y en a eu de nombreuses,  qui illustre le commentaire de ce lecteur, ne me fait pas rire, à peine  sourire, comme on peut sourire des des plaisanteries  de toto et des blagues  de niveau de CP. en fait elle m'est parfaitement indifférente, elle est ce qu'elle vaut, un acte provocateur qu'il faut prendre au second degré. 

Mais elle illustrait un espace de liberté qui peut choquer,  pourtant cette liberté n'est pas négociable, je la préfère au négationisme qui se répand sou couvert de djihad. Il ne faut pas se tromper de combat.

 

Un lien: 

LETTRE D’UN PÈRE CATHOLIQUE AUX DESSINATEURS DE « CHARLIE HEBDO »

http://www.geopolitique-geostrategie.fr/lettre-dun-pere-catholique-aux-dessinateurs-de-charlie-hebdo-44887

 

 

 

Roland Pietrini 

 

Dommage que les millions de marcheurs du dimanche 11/01/2015 n’aient pas tous défilés avec la pancarte

« NOUS SOMMES TOUS DES CHARLIE » 

charlie hebdo et noël.jpg



Et en tenant cette UNE de Charlie-Hebdo dans les mains . Cela aurait tellement fait PATRIOTE .

Pour ma part si le mot d’ordre avait été « TOUCHE PAS A MA FRANCE »

J’aurai été le premier à défiler et même j’aurai couché sur place dès la veille au soir

Dommage 

Francis guiraudou



14/01/2015
10 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 776 autres membres