ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Un nouveau directeur de la gendarmerie nationale...

 

 

« Né le 18 mai 1959 à Lons-le-Saunier (Jura), le général Favier, fils d'un sous-officier du Génie, intègre l'École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan dont il sort dans la botte en 1982. Ce fort en thème n'a que 23 ans quand il choisi de servir dans la gendarmerie

Après avoir fait ses premières armes dans la gendarmerie mobile à Baccarat en Lorraine puis comme instructeur à Saint-Cyr, il dirige la compagnie de Saint-Gaudens, en Haute-Garonne avant d'être bombardé à la tête du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), unité d'élite qu'il a commandé à deux reprises. Deux passages décisifs qui, pour des raisons différentes, ont forgé le destin de ce militaire hors norme. Patron une première fois des supergendarmes de 1992 à 1997, il avait mené en décembre 1994 l'assaut de cette unité d'élite pour libérer les 227 otages de l'Airbus A-300 d'Air France à Marignane (Bouches-du-Rhône) détourné par un commando islamiste »  Le Figaro

 

Professionnel incontesté, conseiller de Manuel Vall, il est considéré comme l'un des plus doués de sa génération. Il prend la tête de la gendarmerie.

 

À 53 ans il a été nommé, mercredi, en Conseil des ministres, directeur général de la gendarmerie nationale, et par la même occasion, il est promu au grade de général d'armée (cinq étoiles) pour l'occasion.

 

Le choix parait judicieux, en tout cas le professionnalisme du Général Favier est incontestable. Sera-t-il un jour CEMA.. et pourquoi pas ? 100000 gendarmes pour 80000 militaires dans l’armée de terre..

 

 



11/04/2013
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 817 autres membres