ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Un petit point sur qui gagne quoi?

Point sur le revenus de nos candidats et leur patrimoine, pour répondre à certains qui pensent que les candidats de gauche sont les mieux placés pour représenter les smicards.

 

Nicolas Sarkozy : en 2007 il se prévalait lui même d’un patrimoine à 2,1 millions d’euros, il l’évalue cette année à 2,3 millions. Il est donc soumis à l’Impôt de solidarité sur la fortune
(ISF). Le salaire de président de la république indemnités comprises est de  18 700 euros depuis 2008.

 

François Hollande  n’est pas soumis à l’ISF, ce qui signifie que son patrimoine ne dépasse pas 1,3 millions d’euros. Selon l’Express, son revenu imposable serait de 78 516 euros. Il loue un appartement à 3000 euros par mois et toucherait environs 8300 euros de salaires mensuel en tant que député et président du conseil général de la Corrèze. On est loin du Smig.

 

Marine Le Pen : On ne peut pas évaluer son patrimoine parce qu’il serait divisé entre tous les membres de la famille le Pen. On apprend pourtant que la digne héritière de Jean-Marie le Pen possède plusieurs parts dans des sociétés civiles immobilières estimées à plusieurs millions. Si elle ne paye pas de loyer pour l’appartement qu’elle occupe dans la demeure
de Montretout dont elle possède 4,5%, elle précise qu’elle contribue quand même
aux « charges de la propriété ». Les 490 euros qu’elle touche tous les mois en tant que conseillère régionale du Pas-de-Calais sont entièrement reversés au Front National. Impossible donc de savoir combien touche chaque mois Marine le Pen, mais elle vient d’acheter, avec son compagnon Louis Alliot, une résidence estimée à 270 000 euros. Ils auraient
fait un prêt pour acquérir ce bien.

 

François Bayrou : est un petit exploitant agricole comme les autres dans le Béarn. Selon l’Express, le président du Modem ne s’est pas enrichi depuis 2007. Se posant en candidat honnête, il
livre en détail son patrimoine. On apprend ainsi qu’il a acheté sa résidence principale en plusieurs fois pour 65 357 euros, qu’il touche chaque mois grâce à ses indemnités parlementaires 7 100 euros bruts (5 189 euros net) et qu’il gagne en plus 1 920 euros d’autres revenus fonciers. On en
arrive presque au salaire de François Hollande.

 

Jean Luc Mélenchon : Candidat préféré des ouvriers,  du front de gauche, il vit de ses activités politiques depuis qu’il a été promu sénateur en 1986. Chaque élu du Parlement européen touche en effet mensuellement 7 665,31 euros, soit 5 963,33 euros après impôts. S'ajoute une "indemnité forfaitaire de frais généraux" de 4 202 euros par mois, destinée à "couvrir les frais de
location de bureaux, de téléphone, etc.". Étant entendu que chaque élu dispose déjà de tout le nécessaire dans chacun des deux bâtiments du Parlement, à Bruxelles et à Strasbourg. S'ajoute aussi une "indemnité de subsistance" de 298 euros par jour d'activité officielle, moyennant
signature d'un registre de présence et justificatifs, pour couvrir les notes d'hôtel, de repas, etc. Plus un élu est assidu, plus il touche d'indemnités. Mélenchon se contente lui de signer la feuille de présence.  Il vit près de la gare de l’Est à Paris dans un appartement évalué récemment à 470 000 euros. Enfin il aurait inversti personnellement 150 000 euros dans le Front de Gauche pour la campagne de 2012.

 

Le patrimoine des candidats est du domaine public.. Dans l’ordre donc des plus riches nous avons en tête : Nicolas Sarkozy, suivi de près par François Hollande, suivi d’assez prêt par Mélenchon et Bayrou.. Marine Le Pen profite d’un certain flou.. A méditer avant d’avaler les couleuvres de nos
candidats du peuple.

 

Je recommande vivement de lire l’article du POINT : http://www.lepoint.fr/politique/melenchon-et-le-pen-les-cancres-du-parlement-europeen-18-04-2012-1452677_20.php

 

 



20/04/2012
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 560 autres membres