ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Un point de vue d'un français éloigné...

Un électeur (il a entre 35 et 40 ans m’a écrit ) m'a envoyé ce mot. Ilvit à Singapour. Je le publie volontiers

 

C'est vrai, je m'intéresse plus qu'avant, de 95 à 2011, je ne suivais que très peu la politique française. Je mens ... Je voulais la victoire de Sarkozy en 2007. Pas pour Sarkozy, mais
contre Ségolène. Ceci dit je n'ai pas voté. Je faisais confiance au bon sens français. Pas contre Ségolène par misogynie, ni parce qu'elle est de gauche (j'aurais voté pour Hillary Clinton ou Barrack Obama aux Etats Unis, et pour Gordon Brown en Angleterre).  Mais parce que je vote
pour des idées, pour une personnalité, pas forcément pour une tendance (tout en
étant très conscient de la direction suivie).



J'ai toujours eu horreur de la pensée unique. Je me fais traiter de raciste et de fasciste si je dis ouvertement que je vote Sarkozy. Bien au contraire, j'ai toujours vécu dans des communautés différentes. J'aime (dans tous les sens du terme) la différence. Le mot "race" pour moi est une fierté, car j'aime la différence. Vouloir le supprimer de la constitution française est le comble du racisme pour moi. Cela veut dire supprimer les différences. Supprimer ce qui fait notre monde riche et différent. Pourquoi le fait de simplement parler de  différence en France serait  synonyme de racisme ou de xénophobie ?



Bref, je vote pour notre Sarkoko national parce que je ne veux surtout pas que la France - patrie que j'ai quittée mais que j'aime, la France que j'ai habitée 11 ans, bon, vraiment 7 ans car je ne me souviens pas des 4 premières années à part quelques "flash-backs" représente un lieu magique, de vacances, moderne, où il est possible d'être soigné, protégé, où la nourriture est abondante et délicieuse, où mes souvenirs d'enfance reviennent - qui fait partie du vieux monde, avec une richesse culturelle incroyable. Etre français veut dire ailleurs que vous faites partie d'un "pedigree", la patrie
de la richesse, de la mode, du droit de l'homme où la cuisine est exceptionnelle, le français qui, même en 2012, est encore parlé aux jeux Olympiques avec l'anglais. Le français, tout le monde en connait quelques mots. Quand on demande à un Américain de base ou est l'Europe, il répond "Paris". L'espagnol est peut être la deuxième langue, mais la France a une réputation pour le gout, la culture, la richesse. Cette fierté qui unit les Anglais, les Américains, les Singapouriens (je ne parle que ce que je connais) pour leur valeur et leur culture n'existe pas en France, ce qui me désole. Soyons fier d’être français. Les Français ont gardé la pensée révolutionnaire, violente et sanglante, la protestation constante, envers et contre tous et tout,  et cela est culturellement ancré à jamais.

Pour revenir à mon introduction. Cela me révolte que le candidat socialiste choisisse le slogan "le changement, c'est maintenant", quand, de mon point de vue d'observateur, le changement a commencé il y a 5 ans. Et nous voyons le résultat. Et le changement demande au mois 5 ans de plus.

Hollande profite de l'anti-Sarkozysme et de la crise et va probablement gagner. Voter Hollande,
notre gérant des parcmètres de Tulle est du suicide pur et simple. Mais j’espère encore que la majorité raisonnable gagnera. Vive la démocratie française !



28/04/2012
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 733 autres membres