ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de l'Afghanistan et d'un sondage

Je n’ai aucune certitude dans les choix de notre engagement, aucune certitude dans l’issue de ce conflit, mais ce dont je suis certain, c’est qu’il faut cesser de reculer et de changer de stratégie sans cesse, au risque de perdre toute foi en nos valeurs et toute légitimité dans nos options futures.. L’angélisme n’est plus de mise, les démocraties dérangent et sont la cible des extrémistes de tout poil, jusqu’au jour où à force de recul et de démission ils trouveront la faille béante de nos incertitudes.. Les guerriers ne sont pas des va-t’en guerre, ils savent trop ce que sont les réalités des conflits.. Mais les guerriers savent que le vide ne reste pas longtemps inoccupé.. Simple loi physique élémentaire. Puisque nous y sommes, restons, mais restons en osant le dire, en osant l’expliquer, en mettant des moyens convergents, avec les risques de contrarier une opinion qui au moindre attentat ici ou dans le monde contre nos intérêts pourrait changer d’avis, avec autant de réflexion que ce qui les amènent à être contre, contre quoi au juste ? Le fait que nous ayons des pertes ? Le fait que nous ayons un rôle de participant sous commandement américain ? Par souci d’humanité envers la population afghane ? Par peur ? Par principe de précaution ? Par soumission ?

A force d’inverser les priorités de se désintéresser de l’histoire et de la géopolitique, de réduire les enjeux internationaux à de simples analyses anti ou pro américaine en omettant les interactions nouvelles de puissances qui légitimement défendront leurs intérêts et pas les nôtres, nous creusons notre propre décadence..Il est presque trop tard. Faire le choix d’un protectionnisme abrité derrière l’illusion de notre parapluie nucléaire qui ne dissuadera jamais un « fou de dieu », s’est entretenir l’illusion que nous sommes protégés et intouchables..C’est reconstruire une ligne Maginot virtuelle.. Nous participerions nous-mêmes au désintérêt de notre propre sécurité. Je suis convaincu que nous n’avons que le choix de tenir face aux obscurantismes imbéciles, céder une nouvelle fois serait une faute, un exemple que nos adversaires ne manqueront pas d’exploiter et que nos enfants paieraient un jour ou l’autre..l'Afghanistan est un enjeu qui dépasse le simple enjeu militaire..Perdre en Afghanistan c'est démontrer définitivement notre infériorité culturelle et la faiblesse de nos valeurs



13/07/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1023 autres membres