ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la libération des otages

On se réjouit de la libération des quatre otages français, Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand. détenus par  d'Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI)

Il ne faut pas oublier en la circonstance,  l’action de nos services secrets, mais aussi éventuellement de certaines sociétés privées.  Le  directeur général de la DGSE Bernard Barjolet  avait estimé à plusieurs reprises  que les  sociétés privées dont Amarante,  dirigée par Pierre-Antoine Lorenzi n’avaient pas à traiter ce genre de dossier.  Pierre-Antoine Lorenzi, qui est un ancien cadre de la DGSE  fondateur  d’Amarante joue un rôle de conseil auprès  des entreprises dans le but de prévenir et maîtriser les risques liés à leur développement international,  estime quant à lui que cette action est légitime.  Ces officines de consultants d’un type particulier sont cependant incontournables dans ce genre de dossier délicat. Selon certaines sources, ce serait à l’initiative de l'Algérien Djamel Okacha que les négociations sur les ex-otages français détenus dans le Sahel ont récemment été relancées. Les touaregs ne sont pas non plus étrangers à l’heureuse issue. François Hollande s’était  rapproché de son homologue nigérien Mahamadou Issoufou, avec lequel il a eu un entretien en tête à tête à ce sujet. La détention de quatre journalistes en Syrie constitue une autre priorité opérationnelle pour la DGSE.



29/10/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 861 autres membres