ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la supériorité occidentale.. Suite

L’intérêt de ce blog (celui de Libération) et non des moindres et de permettre de développer un débat qui a pour mérite de faire avancer la réflexion et de l’ouvrir à l’extérieur du cercle restreint des universitaires, directeurs de recherche, journalistes spécialisés et autres  stratèges, qui ne sont finalement lus et compris que par un cercle restreint d’initiés. Alors tant pis si certains propos sont pris au premier degré, à la place de frégate j’aurais du dire galion, ce qui aurait mis tout le monde d’accord sur la démonstration. Nous voilà donc rassurés, cependant à lire les deux posts de patriote inquiet, je me demande s’il n’a pas un homonyme tant le second, à plutôt tendance à inverser la démonstration magistrale à laquelle je ne souscris pas du premier. Et pour aller dans le  sens, mais je ne sais plus lequel de patriote inquiet,  je dirais que le budget de la défense française  couvrait  4 armées, l’armée de terre, l’armée de l’air, la marine et la gendarmerie… et la DGA… Devinez laquelle de ces quatre armées entretient le plus de personnels ? C’est cela, la Gendarmerie, en conséquence et pour suivre la démonstration, il faut supprimer la Gendarmerie…A moins que les ressources humaines inutiles, mais au fait où sont-elles ? Sont-elles dans les Etat-major ? On devrait bien trouver des redondances d’affectation, des postes inutiles ? Dans les sous-marins ? Ou bien avons-nous trop de pilotes dans les avions ? Plus sérieusement, notre handicap est certain, mais réside-t-il dans uniquement une pléthore d’effectif ou plus simplement une meilleure répartition de ceux-ci. Patriote compare avec tout autant de conviction,  la France a des pays qui n’ont aucune ambition internationale ou qui sont engagés dans des conflits extrêmement régionaux, je pense à Israël, mais où je ne le suis pas du tout c’est dans son attachement à toujours plus de technologie, lorsqu’on aura plus le choix que de s’offrir un seul « galion. ». Equipé ou pas d’un hélicoptère, aussi performant qu’il sera, il restera parfaitement inadapté,   alors nous serons allés au bout de notre logique et quelques vedettes rapides suffiront à ébranler nos certitudes.. Pour ce qui concerne nos « magnifiques » victoires d’entrée de théâtre en Irak et en Afghanistan, quel en est le coût réel ? Mais sommes-nous véritablement certains que le coût humain pour les Américains soit si faible, en nombre de mort  certainement, mais si l’on considère qu’il y a dans nos guerres modernes 3 blessés pour un mort et 5 choqués à court ou a moyen terme, le ratio devient évidemment moins supportable, et la mort des autres, celle des civils et des adversaires avons-nous un chiffre fiable à se mettre sous .." La dent.. J’apprends que les Américains non jamais perdus un combat au Viêt-Nam…Je n’en suis pas si certain.  Du point de vue Viêt-Cong, l’offensive du Têt vu effectivement une défaite mais dans le billard à deux bandes cela s’avéra comme une victoire. Je cite un point de vue marxiste de Phil Hearst, de mai 2008 paru dans la revue Imprecor, parce que le point de vue de l’adversaire n’est jamais négligeable. Cela permet de souligner à quel point la définition d’une victoire ou d’une défaite militaire est subjective.

« Plus généralement, l’offensive du Têt a mis à jour la très grande difficulté de vaincre des armées puissantes et très mobiles, disposant d’une supériorité d’armement, dans un affrontement qui se transforme en bataille rangée. Les armées états-unienne et sud-vietnamienne étaient un objectif trop grand pour une seule attaque. Toute l’histoire des luttes de libération nationale, depuis l’Algérie jusqu’au Mozambique, montre que les puissances coloniales n’ont pu être chassées que par une longue et difficile lutte de guérilla (y compris, ce qui fut essentiel en Algérie, une guérilla urbaine), en étant abattues, démoralisées et défaites politiquement à long terme. »

Saddam Hussein quant à lui,  n’avait  pas le choix, il fût contraint de se mesurer de manière classique face à son ennemi de la coalition  supérieur dans tous les domaines... Et le résultat de sa défaite ne fût pas une surprise d’autant plus que l’opinion internationale, France et Allemagne exceptées en occident  furent manipulées de la manière que l’on sait.. Les armes de destruction massives étaient un leurre. Mais quel merveilleux instrument de mobilisation pour des peuples désinformés..Il n’est pas certain que face à L’Iran la coalition occidentale ait le même succès de désinformation.. Et face aux pasdarans il faudra se battre.. Il semble bien que dans ce combat, la Chine ait choisi son camp.. Et lorsqu’elle sera forte, elle l’imposera, alors nous aurons nos yeux pour pleurer..

 

 

 



08/02/2010

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres