ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de tout et de rien.

 

Les serpents ne se mordent pas toujours la queue 

 

 

Je ne l'ai pas pensé si je ne l'ai pas écrit » cette phrase prêtée à de Gaulle n’est pas si anodine que cela, si on la prend en son acception contraire, je constate que souvent l’écriture précède la pensée, et d’ailleurs beaucoup de choses sont dites ou écrites sans avoir été pensé, ce qui n’empêche
pas de les écrire.. Les exemples sont pléthores. En politique par exemple ?
Combien de nos professionnels de la politique ont le défaut de ne pas avoir pensé en se défendant de l’avoir écrit ou démenti ce qu’ils ont dit sans l’avoir pensé ?  Pierre Dac un maître à
penser  affirmait : « Il vaut mieux qu’il pleuve aujourd’hui plutôt qu’un jour où il fait beau » et Flaubert : « Pour qu'une chose soit intéressante, il suffit de la regarder longtemps » C’est
un précepte  passionnant : Observons et regardons de plus près une phrase qui ne veut rien dire, au bout d’un certain temps tout s’éclaire et elle devient lumineuse.. Par exemple, Socrate disait :
« À quoi te sert d'apprendre à jouer de la lyre puisque tu vas mourir ? « A jouer de la lyre avant de mourir » Au premier abord cette phrase ne veut rien dire, puis réflexion faite, elle veut dire ce qu’elle veut dire et d’ailleurs il ne l’aurait pas écrite s’il ne l’avait pas pensé ? Georges Livanos alpiniste
français d’origine grec disait dans un de ses ouvrages : La pente déjà verticale, se redressait encore ! Réflexion faite, ce n'est pas faux, combien d’obstacles paraissent plus difficiles qu’ils ne le sont. Et d’ailleurs, un quidam disait  « La distance entre la théorie et la pratique est plus importante en pratique qu'en théorie » Finissons puisqu’il faut bien en finir par ce mot savoureux de Talleyrand :
L'éternité c'est long, surtout vers la fin … En ces temps d’attente de pré-élection
certains se posent la question de savoir pour qui ils vont voter. Coluche disait : « Je ne suis ni pour ni contre, bien au contraire »  et Raymond Barre : « Quand le moment est venu, l'heure est arrivée » Et d’ailleurs comme André Vialatte je dis : « Sauf erreur, je ne me trompe jamais »  Votez donc pour qui vous voulez, mais ne votez pas pour vous, votez pour vos enfants si vous en avez,  ne subissez pas les effets de mode, et tant pis si vous passez pour un idiot : Courteline disait :  « Passer pour un idiot aux yeux d'un ,imbécile est une volupté de fin gourmet » ….



18/04/2012

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres