ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

ARCO état d'urgence

 

 

 

L’ARCO est une Association pour la Reconversion Civile des Officiers et des sous-officiers. C’est un cabinet-conseil, dont la mission est d'apporter une aide personnalisée aux officiers, sous-officiers et officiers mariniers de carrière ou sous contrat envisageant ou ayant décidé de quitter les armées. Un certain nombre d’entre nous ont eu affaire à cet organisme avec plus ou moins de bonheur. Mais il avait le mérite d’exister.

Cette association est aujourd’hui contrainte, compte tenu de la suppression de la subvention du ministère de la défense  (selon L'amiral Capart) « d’interrompre l'accompagnement en cours pour la reconversion de "trois à quatre cents" officiers et sous-officiers. Il annonce le licenciement de cinq employés avec l'ouverture probable de contentieux devant la justice, ainsi que la reprise du siège et des équipements de l'association par la Défense. Il regrette d'autant plus cet état de fait que l'Arco avait rempli, et au-delà, l'obligation de 75 % de reconversions réussies prévue dans son contrat d'objectif. Ce succès lui avait d'ailleurs permis de se voir attribuer en juin 2011 la qualification ISO 9001 pour la qualité de son travail. La pilule est d'autant plus amère que la décision a été dévoilée sans préavis ni disposition transitoire avant la liquidation. »

Le contrôleur général des armées Jacques Feytis, directeur des ressources humaines de la Défense qui a pris ses fonctions en juillet, applique à l’aveugle une directive de François Fillon qui demandait : « Que l'administration "participe pleinement à la reconnaissance de l'action des associations ».   Dont acte ; sans concertation aucune, le ministère a estimé à un moment où beaucoup de cadres vont être contraints d’envisager une reconversion de supprimer cette aide. Vous avez dit cohérence ?

 

 



17/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 995 autres membres