ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Budget: On commenec à y voir plus clair dans le brouillard

 

Défense : On commence à y voir plus clair :

 

Quelles économies? "Près de 5,5 milliards d'euros de commandes prévues en 2012 et 2013 ont été repoussés, dont près de 4,5 milliards d'euros sur les seules opérations d'armement, hors la dissuasion qui, conformément à l'engagement du Président de la République, est préservée", a expliqué le ministre :

 

 

Cela se traduit par un décalage de la commande du 4° SNA de quelques mois ?  Alors que la livraison était prévue pour 2024 ? "Mais cette décision n'obère pas le plan de charge de DCNS de Cherbourg", a assuré Jean-Yves Le Drian.

 

Par le report de la rénovation à mi-vie des Mirage 2000 D, et  de celui de la commande du Ainsi que  le programme de rénovation des Atlantique 2 et le programme de modernisation de l'ensemble des véhicules blindés de l'armée de terre Scorpion, sont également reportés, "mais sans conséquence industrielle majeure, puisque les reports s'étagent entre six et dix-huit mois, dans l'attente des choix qui devront être faits dans le cadre du prochain Livre blanc et de la nouvelle LPM".  Les bâtiments multimissions B2M, qui ont vocation à desservir les zones de souveraineté de la France, sont également repoussés.

 

 La marine et l’Armée de l’Air sont donc touchés.

 

Quant au format de l'armée de terre, le ministre s'est montré évasif. Le format de l'armée de terre "dépendra des missions qui lui seront assignées. Les forces opérationnelles sont constituées à l'heure actuelle de 88.000 hommes. Rien ne dit que la maquette restera la même à l'avenir. Tout dépendra de l'évolution des menaces, mais une nouvelle réduction des effectifs n'est en rien certaine". Poussé dans ses retranchements un peu plus tard par les députés, il a estimé qu'il n'était "pas certain que la diminution du format de l'armée de terre porte atteinte à la qualité de nos forces spéciales. Je note votre inquiétude, mais je ne la partage pas."

Enfin le ministre a promis que "l'armée de terre bénéficiera de 105 jours de préparation et d'activité opérationnelle, exactement comme en 2009. C'est un choix majeur à mes yeux". Ce qui ne va pas ravir le général Ract-Madoux, "Avec 111 jours en 2012 (de préparation opérationnelle contre 150 fixés par la Loi de programmation militaire, ndlr), celui-ci  pense que l'armée de terre est passée en dessous d'un seuil plancher qui fait peser un risque sur la préparation opérationnelle, la réussite de la mission et donc la vie de nos soldats"

 

Bref à suivre…



17/10/2012
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1019 autres membres