Décès d'un ancien CEMA - Défense actualités geopolitique

ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Décès d'un ancien CEMA

Le général d’armée aérienne Jean Saulnier, ancien commandant des forces aériennes stratégiques et chef d’état-major des armées de 1985 à 1987, s’est éteint lundi 25 février 2013 à l’âge de 82 ans. 

 

Le colonel Francis Demay ancien chef ops terre de la MMFL se souvient de lui :

 

 

« Comme pilote d'abord puisque j'étais l'observateur/accompagnateur pour un tour de BCZ avec le Broussard.
 A l'atterrissage, un des freins avait bloqué et, avant que le pilote aux commandes n'ait eu le temps de dire un mot, le général a annoncé fermement : "je prends !" L'avion n'a pratiquement pas bougé de sa ligne, seule la distance d'arrêt a été un peu plus longue...

 

Ensuite, à la villa, alors que les Soviétiques se faisaient attendre, le général s'est installé au piano et, avec beaucoup de talent, a comblé une dizaine de minutes avec le sourire.

Enfin, j'avais apprécié son sens de l'humour, notamment pendant sa visite de la salle OPS : clin œil discret pour montrer qu'il n'était pas dupe de certains propos !

 

 

 

 

Bio du général Saulnier :

 

Entré à l’École de l’air en 1949, Jean Saulnier a rejoint les bases écoles de Marrakech en 1951, puis Meknès en 1952, au Maroc. Le pilote de chasse a ensuite démarré sa carrière de jeune officier aux groupes de chasse 2/9 et 2/21 de 1952 à 1953.

En 1959, il prend le commandement de l’escadron de chasse 1/3 « Navarre » d’abord basé à Lahr (Allemagne), puis à Reims, avant d’être commandant en second puis commandant de la deuxième escadre de chasse, à Dijon, jusqu’en septembre 1966. Entre deux postes à hautes responsabilités en état-major, Jean Saulnier, alors colonel, a pris le commandement de la base aérienne 116 de Luxeuil, de 1971 à 1973. Nommé au grade de général de brigade aérienne en 1976, il est affecté alors dans le sud-est de la France pour diriger l’École de l’air de Salon-de-Provence pendant trois ans, puis les forces aériennes stratégiques, à Taverny, de 1979 à 1981. De retour à Paris, le général Saulnier devient alors chef d’état-major particulier du président de la République, François Mitterrand, jusqu’en 1985, date à laquelle il est nommé chef d’état-major des armées . Il occupera cette fonction jusqu’au 15 novembre 1987.



01/03/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 898 autres membres