ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

ETOILES ROUGES SUR l'ALLEMAGNE

http://www.16va.be/

L'histoire retiendra probablement de la dernière décennie du siècle passé qu'elle a été celle où l'ordre international bipolaire issu de la Deuxième Guerre mondiale a été balayé sans grande guerre ouverte. Commencées après l'invasion de l'Afghanistan par une brusque aggravation de la Guerre froide, les années quatre-vingt ont été marquées, à partir de 1985-1986, par une amélioration soudaine et considérable des rapports entre les deux blocs politiques dirigeant les affaires du monde. Certes résultante des politiques soviétiques de perestroïka (reconstruction) et de glasnost (transparence), cette nouvelle détente a surtout été la conséquence d'un changement des rapports de force planétaires engendrés par la plus fabuleuse des courses aux armements qu'ait connu le monde. Une course finalement abandonnée et donc perdue - faute de réserves économiques suffisantes - par l’Union soviétique et qui a signifié la fin de la confrontation géopolitique Est-Ouest, dessinant le monde multipolaire tel que nous le connaissons aujourd’hui, dominé par l’unique puissance disposant encore de moyens technologiques, économiques et militaires suffisants pour imposer ses vues aux autres nations de la planète : les États-Unis d’Amérique. Vaincue, l’U.R.S.S. n’eut donc d’autre choix que de s’incliner et d’accepter, après l’écroulement brutal du rideau de fer et la disparition en 1991 du pacte de Varsovie, sa propre implosion et le retrait généralisé de ses forces des pays d’Europe centrale et, par là même, la fin définitive de l’hégémonie qu’exerçait Moscou sur cette partie du monde - et bien d’autres - depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale.

MiG-27D C'est dans ce contexte psychologiquement lourd d’une défaite sans combat que l’Armée russe évacuait, entre mars 1991 et septembre 1994, l’ensemble de ses forces installées en Allemagne, permettant ainsi pendant une brève période de quatre ans aux aérophiles ouest-européens la découverte, à quelques centaines de kilomètres de chez eux, d’appareils jusque-là surtout fantasmés : les chasseurs MiG, Soukhoï et autres hélicoptères Mil frappés de l’étoile rouge des Forces armées aériennes (VVS) soviétiques.

An-22« Après avoir si longtemps tourné et retourné des silhouettes et des photos floues glanées çà et là, voir réellement des MiG ou des Soukhoï déboucher sur une piste, voir les mécanos au "last chance point" avant le dernier envol d’Allemagne, se mêler aux familles avant leur retour dans la Mère patrie, cela valait la peine. Je doute qu'il soit un jour possible, même aux plus jeunes d’entre nous d’assister à un nouveau départ après une seconde Grande Guerre patriotique et une nouvelle occupation! L’Histoire ne joue jamais deux fois la même pièce... » (1). Le 30 septembre 1994 le dernier soldat russe quittait le sol de l’Allemagne réunifiée.



03/11/2009
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres