ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Libye (suite)

"Ce 26 mars, 21 aéronefs français, dont 16 chasseurs ont pris l'air pour intervenir en Libye : deux patrouilles (à deux appareils) de Mirage 2000D, deux de Rafale air, deux patrouilles mixtes Rafale/SEM, une patrouille de Rafale Marine en configuration "Reco" et un binôme de Mirage 2000-5, déployé depuis la Crète. Le tout, soutenu par quatre ravitailleurs et un AWACS."
Le PACDG a par ailleurs effectué son premier ravitaillement à la mer (RAM), grâce au pétrolier ravitailleur La Meuse.

 

Depuis le début de cette intervention, il faut reconnaître l'efficacité de notre outil aérien.. Tour en n'ignorant pas les efforts consentis, importants pour rendre disponible autant d'appareils de combat. Pour la première fois nous engageons des intercepteurs en mission d'interdiction, face à un danger aérien certes peu performant, mais néammoins réel.. Or un premier enseignement peut être tiré, nous manquons d'intercepteurs, et la polyvalence du rafale, ne comblera jamais la nombre nécessaire d'appareil à mettre en vol. Autre enseignement l'inefficacité des défenses sol-air de manière générale, qui sont détruites avant toute action 3D, CAS.. A méditer. Autre enseignement concernant notre PAN...Il sert de base avancé utile mais là aussi le nombre d'aéronefs emporté est à minima... A suivre donc..  



27/03/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 908 autres membres