ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Louvois: Un ITV du capitaine Bavoil de Adefdromil.

 

Le Capitaine Michel Bavoil, vice-président de l'Adefdromil (Association de défense des droits des militaires), réagit pour Metro aux soldes impayées dans l'armée.

Metro - Pourquoi les dysfonctionnements perdurent-ils depuis si longtemps ?

Nous avons été les premiers à dénoncer cette affaire il y a plus d'un an. Au départ, on nous disait que les dossiers n'étaient pas à jour ou que les comptes bancaires étaient erronés. Mais ce n'est pas vrai. C'est le système qui ne fonctionne pas bien. Aucun responsable n'a été sanctionné. A partir du moment où il n'y a pas de syndicat dans l'armée, les militaires ne savent pas vers qui se tourner. Ils parlent à leur hiérarchie, qui minimise le problème.

Que pensez-vous des déclarations de Jean-Yves Le Drian ?

Le ministère a enfin pris le problème en main. Notre crainte, c'est que les militaires passent un deuxième Noël dans la précarité. Mettez vous à la place d'une famille qui a reçu 350 euros et qui à trois enfants à charge. Comment font-ils ? Et tous ceux qui ont des agios à payer à cause des découverts ? Certains soldats disent que leur banquier ne veut pas croire qu'ils n'ont pas été payés. On n'a aucune réponse sur le règlement du préjudice.

Que faut-il faire ?

Il faut des moyens en personnel pour régulariser les dossiers manuellement dans un premier temps. Seul un audit pourra dire s'il faut changer le système. C'est irresponsable d'avoir supprimé les centres de traitement régionaux et muté les fonctionnaires qui y travaillaient en basculant sur le logiciel Louvois sans savoir si le système fonctionnait.

http://www.metrofrance.com/

 

 



21/10/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 941 autres membres