ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Suite du débat

Je me demande s’il est vraiment utile de laisser libre court à un tel débat. En effet, compte tenu des fortes personnalités, des uns et des autres, il y a peu de chance pour que le citoyen lambda y comprenne quelque chose ?    Il y a certainement quelques compte entre eux, à régler ici ou là. Mais de grâce, la « sécurité privé » qui porte si mal son nom ne sortira pas grandi des ces échanges qui me laissent pantois. Amarante qui se dit, je cite « bénéficier de la confiance de plusieurs organismes gouvernementaux français » serait donc donc plus légitime que les autres ? Dont acte. Pour le reste je doute qu’un tel échange renforce la transparence d’une activité qui ne vit structurellement que par son opacité. Que certaines d’entre elles vendent du vent, cela est possible voire probable, mais les acteurs ne sont pas forcément à mettre en cause et l'activité de ces sociétés est indispensable à la survie des entreprises dans les zones à risque et à la sureté des expatriés. Pierre-Antoine Lorenzi, a une sensibilité que je comprends, ô combien, je n’ai pas des états de service comparables à ceux qui « bénéficient de la confiance de plusieurs organismes d’état »Mais j’ai « travaillé suffisamment sous couvert du secret défense », et je sais ce que c’est, de prendre des risques sans que cela soit d’aucune manière reconnue et les dégâts que cela cause dans les relations familiales. Mais est-ce suffisant pour personnaliser un débat qui mériterait une approche plus universelle ? plus apaisé ? J’ai peur que cela ne débouche comme d’habitude sur  un dialogue de sourd bien franco-français qui sera tranché comme d’habitude par ceux qui n’auront pour toute légitimité que celle du pouvoir de trancher d’autant mieux qu’il ne seront pas chargé d’appliquer au quotidien les décisions qui seront prises. 
 


20/10/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 976 autres membres