ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Hollande et la défense

François Hollande et les promesses :

 

« Je veillerai à ce que les armées disposent des moyens de leur mission et d’une organisation performante »et 60ième et dernière de ses propositions : Je maintiendrai une ambition nationale élevée pour notre outil de défense, et je serai très vigilant dans l’action contre le terrorisme. Je fixerai un cap à nos Forces armées, en conservant les deux composantes de notre dissuasion nucléaire, et en resserrant les liens entre l’armée et la nation. Je veillerai à ce que les armées disposent des moyens de leur mission et d’une organisation performante. Je relancerai une politique industrielle de défense ambitieuse. Je m’attacherai à ce que l’Otan retrouve sa vocation initiale : La préparation de la sécurité collective.

 

Discours du 26 janvier de présentation de son programme : Interrogé sur le redéploiement des postes dans la fonction publique, le candidat Hollande a réitéré son intention de supprimer la règle du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, et confirmer que de nouveaux postes seraient créés dans "l'éducation, la justice et les forces de sécurité". 13.000 nouveaux postes chaque année dans ces secteurs, mais comme cela devra se faire à effectifs constants - autre promesse - il faudra bien en supprimer ailleurs - soit 65.000 durant le quinquennat. La seule piste évoquée par le candidat socialiste est celle de l'armée. "La loi de programmation déjà votée offre une certaine souplesse", a-t-il indiqué.

 

Fermez le ban.. Chacun jugera, alors que jamais le monde n’a été aussi peu prévisible, est-il opportun de réduire encore le format de nos armées et de faire en sorte que le budget de la défense  soit à nouveau une simple variable d’ajustement, y compris sur les effectifs ?  Sans grand risque de protestation et de réflexion..  

 




3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 560 autres membres