ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de Ghesquière

Hervé Ghesquière sort un bouquin sur son enlèvement, normal non ?

 

Je suggère à Ghesquière de reverser ses droits d'auteur aux soldats blessés en Afghanistan.  Ce journaliste dont le professionnalisme est un modèle, que dis-je, une référence,  mérite à n'en pas douter une décoration. (Le second degré,  consiste à dire le contraire de ce que l'on pense, en particulier par ironie) Son interview sur le blog secret défense ne méritait pas une telle place, mais dans la même semaine JDM a écrit un formidable papier sur le Rafale d'un professionnalisme et d'une objectivité remarquables, un autre sur un accident de la route,  ( je pouffe) et ce dernier. On ne peut fort heureusement le soupçonner de servir la soupe à un confrère ( ce n’est pas du second degré), mais cet ITV à l’occasion de la sortie de ce bouquin est-il bien choisi ?  En fait, l’institution militaire a encore des progrès à faire en matière de communication. Cette institution sert les rangs quand elle se sent attaquée, et parfois on note de  ci de là des excès de langage, des approximations, des maladresses, un peu comme lorsque les journalistes se sentent attaqués, un peu comme les  magistrats, un peu comme les enseignants, un peu comme les facteurs, comme les pilotes de ligne, les conducteurs de tramway, les …..Les …. Les…J’en bégaye.. Bref, je ne sais pas pourquoi mais ce Monsieur Ghesquière m’est un peu antipathique, aurait-il du talent ? A mois que sa suffisance ne traduise une formation journaliste anti-militariste sans nuance, ce qui est son droit le plus absolu, sauf que dans ce cas, la direction de france 3 a une certaine responsabilité était-ce le bon choix d’envoyer ce Rouletabille au pays de l’insolence ?   Mais de grâce, comme pour DSK, lâchez-nous messieurs des médias avec cette histoire, il est temps.. Ghesquière n’est pas un héros, les héros se sont les gens ordinaires, les soldats ordinaires, les blessés ordinaires, et ceux qui comprennent sans grande explication que l’Afghanistan fait partie de certaines zones dans le monde où tout peut arriver, y compris l’enlèvement. Le pire des journaleux de la dernière feuille de choux de nos douces provinces en a conscience, et vous, cher Ghesquière, (cher au premier degré, combien a coûté leur libération ?)  on vous ne l’aurait pas dit ? Vous devriez porter plainte, il y aura bien quelque part un procureur pour la juger recevable.       



20/12/2011
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1024 autres membres