ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la Libye (suite)

Saluons nos pilotes, ils s’engagent au nom de la république. Les décisions prises par nos politiques rencontrent,  pour l’instant, un consensus qu’il convient de souligner. Mais dans ce jeu d’échec, la partie la plus importante est celle de la maîtrise de l’information. Kadhafi est plus affaibli qu’on ne le pense,  il veut sauver sa peau mais  il est  désormais bien seul. Nous devrons faire comprendre dans les heures qui viennent le bien fondé de notre action. Mais K.  peut encore compter sur un certain nombre d’hésitants et d’opportunistes qui vont attendre un peu avant de rallier la décision de l’ONU. La France la Grande-Bretagne et le Liban… ont su rallier les E.U a une résolution permettant d’agir avec les restrictions d’engagement que nous connaissons. D’ailleurs les EU ont joué un jeu de durcissement suspect à un point  tel que l’on pouvait se demander si Obama ne jouait pas au billard à trois bandes. En durcissant la position américaine, et en allant au-delà de ce que proposait la France et la Grande-Bretagne le risque était que la Chine et la Russie utilisent leur droit de veto. Il faut le dire, même si cela ne fait pas plaisir à certain,  notre diplomatie et le président de la république en tête avec le soutien de Juppé  a démontré sa capacité à céder sur l’accessoire pour préserver l’essentiel. On en avait perdu l’habitude dont acte.. A suivre. 



19/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres