ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de la Libye(suite)

Ne me réclamant d’aucune expertise, mais défendant ma liberté de parole et d’écrit au nom de la liberté d’expression et me méfiant autant des experts en peau de lapin que des experts tout court, et au risque de me voir excommunié, tout en partageant l’agacement de Jean-Pierre Gambotti, j’ose avancer quelques réflexions.

 

Force est de constater que notre outil militaire, continue à être  plus adapté à un combat de moyenne intensité face à des forces somme toutes relativement classiques, qu'à un combat anti-insurrectionnel ou anti terroristes (cf. Afghanistan). Il est démontré  que cet outil reste toujours aussi utile  20 décennies après la fin de la guerre froide.   De mémoire,  l’exemple libyen est unique sur le plan tactique, une coalition otanienne renforcée par des éléments extérieurs vient en appui de ce qu’il faut bien appeler un soulèvement populaire et je partage l’essentiel du point de vue d’EGEA.  Il faudra attendre les retex pour juger de la réalité des tactiques et des moyens employés par les forces kadhafiste mais je doute de leurs réelles coordination et organisation.

 

Les forces aériennes et singulièrement françaises y compris l'Alat ont mené, après avoir éliminé une aviation libyenne quasiment inexistante une tactique d'usure et  de déblayage au devant et en appui de forces autochtones plus ou moins encadrées par des forces spéciales. Il y donc eu un appui aérien en appui de « troupes » au sol.

 

La marine a joué un rôle d’appui côtier dans l'usage traditionnel de la marine du 19° et 20° siècle. Aucune perte du coté allié mais  le  « zéro mort » n’a aucune signification puisqu’on ne comptabilise ni les victimes « insurgés » ni kadhafistes, ni civiles. Malgré l’opinion d’un éminent spécialiste qui relevait que 4 rafales de l’armée de l’air avaient remplacé à eux seuls les moyens aériens du CDG, je continue à croire qu’un porte-avions en permanence sur zone permet une souplesse d’action remarquable. Notre DRM est un outil qui est désormais rodé et certains spécialistes qui la composent ont démontré leur professionnalisme. Au-dessous d'un certain seuil le qualitatif ne peut remplacer le quantitatif, mais le qualitatif permet de frapper juste et fort. Il n’y a pas de stocks de munitions temps de paix et temps de guerre, nous sommes en guerre permanente, en conséquence ces stocks doivent être gérés et complétés de manière réaliste.. La MCO est une priorité stratégique. Enfin, la qualité des hommes qui composent nos armées modernes est le meilleur atout de l'occident.

 



23/08/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 907 autres membres