ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de Medo

> Bonjour,

Un avis succinct sur la ''Medo et autres directives ''…

Nous professionnels (et anciens combattants) des conflits du siècle dernier, on se doit de remettre à plat certains dogmes de l'infanterie française après Uzbeen. Quelques ''remarques tirs''…

~ « objectif : L'arbre en boule »… :

*     Le FAMAs avec sa dotation réglementaire de 6 chargeurs de 25 cartouches, alors que depuis Beyrouth (1983/86), on sait que les conflits modernes se caractérisent par un déluge de tirs de tous calibres,

*     Le concept de valorisation de l'impact enseigné à l'EAI de Montpellier, (résultat : économie de munitions à l'entraînement, d'où fermeture d'un établissement de la DGA fabricant ces munitions, d'où externalisation de la fabrication et sous traitance asiatique avec des étuis de mauvaises qualités !)

*     La non dotation d'arme d'autodéfense pour les GV, les paras blessés aurait bien voulu avoir un P.A. (même MAC 50…) pour se défendre dans les derniers instants de leur vie de soldat…

~ « Par courtes rafales, commencez le feu… » :

*     Déclencher une mission offensive le jour de la Fête nationale afghane, serait-ce un manque de culture ?

*     S'abstenir d'être avec ses hommes comme le Lieutenant-colonel et le Capitaine qui ont jugé que leur présence était plus indispensable au cantonnement (motif : visite d'un général U.S) que sur le terrain, serait-ce une confirmation de l'adage (très ancien) ? :

                           '' Jamais devant les canons, jamais derrière les chevaux, toujours près des chefs '',

*     Maintenir une mission offensive sans un minimum de R.A.V. serait-ce de la cécité ? Ou de la forfanterie ?

*     Considérer ''l'aviation'' comme les Canadairs de la Sécurité civile, c'est oublié que depuis plus de vingt ans, les ex-écoles de guerre se sont transformées en Collège INTERARMEES de Défense (CID dans le I ne pas lire interarmes…).

~ « Cessez le feu. Inspection des armes ! » :

Avant de lancer un changement de méthode, il faut :

/arrêter de véhiculer l'esprit qu'on peut nommer : ''Plaque à vélo, manches retroussées, tenue retaillée ''

/distiller l'humilité dans les écoles militaires (*) pour cela parler librement des ''erreurs'' antérieures et douloureuses, on peut citer sans remonter aux conflits indochinois et/ou algérien : Bédo (Tchad 1970), Drakkar (Beyrouth 1983), Guerre du Golfe (M.I.Z. As-salman 1991) etc. 

/ apprendre à respecter la valeur combative de son ennemi, même si il est armé d'une Kalach à 30$ et que son RPG vaut 70$                               

 (*) L'humilité étant l'antichambre de toutes les vertus… P. Valery


De la part de : Bernard Lart




23/01/2010
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres