ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos de stratégie...

"Il n'y a pas assez de réflexion sur la stratégie militaire? » Le ministre s'en inquiète, mais à qui cela s’adresse-t-il ? A nos stratèges bien formatés de L’Ecole de guerre ? Je souhaite dans tous les cas,  que leur formation les prépare à un certain courage intellectuel ? Et ce courage est-il compatible avec cette discipline intellectuelle qui consiste à accepter que la compétence du supérieur est forcément plus grande que la sienne propre?  Remettre en cause le dogme, bousculer les idées reçues inculquées tout au cours d’un parcours bien cadré et agrémenté d’un consensus culturel cultivé en Ecoles militaires préparent-ils à la réflexion ?   A qui cela s’adresse-t-il ? A ceux qui on pour toute formation stratégique une vision universitaire ?  La référence  Clausewitzienne dogmatique,  mal digérée  est-elle si nécessaire ?  Sauf que  la leçon de   Clausewitz  est justement celle d'échapper à tout dogmatisme intellectuel ? Monsieur le ministre aurait raison s’il ne pouvait être supecté, mais je peux me tromper, d’une certaine tendance au détricotage devenu de mode, après l’antisarkozysme primaire et sommaire il est de bon ton de participer à la désarkozyfication…

 

Puisque je fais partie de ceux qui n’ont pas fait l’Ecole de guerre, qui n’appartiennent pas à l’université, puisque je n’appartiens pas à la haute fonction publique,  puisque je n’ai aucune légitimité pour parler de stratégie, je me sens donc libre, d’en parler, parce qu’il me semble qu’un certain nombre d’entre nous peuvent être sans avoir été.

 

Je citerais donc quelques piste de  réflexion sous forme de constat :        

 

-Une part significative des conflits est de nature asymétrique, ce qui veut dire qu’une
forme classique  des conflits entre nations de niveau comparable ne peut être exclue.  

-L’issue des conflits est de plus en plus prédéterminée dès la phase initiale. Celui qui prend l’initiative tout de suite a l’avantage.

-La phase renseignement documentation préparation est donc d’une importance essentielle.
-Les cibles ne sont plus seulement militaires mais comprennent aussi les systèmes de commandement politiques et militaires et les infrastructures économiques.

-L’engagement militaire va de pair avec un engagement diplomatique et le respect des
instances internationales.

-La suppression des défenses aériennes adverses est devenue un préalable à tout engagement terrestre d’envergure  et préparé par un engagement de forces spéciales

-Les contraintes d’engagement impliquent aux forces un respect plus poussé de l’intégrité des populations civiles impliquées dans  tous les conflits.

-L’assistance aux populations et le secours porté aux personnes est un devoir désormais essentiel. 

-La maitrise de l’information et de la communication sont consubstantielles aux conflits
actuels et futurs.

-La guerre électronique, la cyber guerre et la cyber défense  sont désormais devenues des priorités.

-L’utilisation de forces aéroportées, aéromobiles et des forces spéciales sont devenues
essentielles.

-Un Etat responsable doit avoir l’expertise suffisante pour agir seul ou en coalition.

-L’interarmisation est devenue la règle. Au niveau tactique la complémentarité des moyens est 
devenue indispensable.

-Des éléments significatifs  de décision doivent être conservés afin d’emporter la décision.

-Une nation maritime et faisant partie du conseil de sécurité  ne peut exister sans moyens militaires de son rang et notamment maritimes capables d’assurer la sureté de ses approvisionnements et l’intégrité de ses territoires.

 

Si la stratégie militaire est l’art de coordonner au plus haut niveau de décision l'action de l'ensemble des forces militaires de la Nation pour conduire une guerre, gérer une crise ou préserver la paix, alors les militaires citoyens de la nation qui risquent leur vie pour elle, sans grande considération de leurs
concitoyens ont le devoir d’apporter réflexion et contribution à cette réflexion.  Il faudra pour cela
bousculer quelques certitudes, dont celle d’accepter sans broncher des mesures dont chacun connait à moyen terme leur nuisance et le risque qu’elles génèrent. Allons un peu de courage  que diable ! 

 

 

 

 

 



18/07/2012

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 941 autres membres