ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos des élections à l'UMP, de la démocratie, du racisme, du militantisme et autres balivernes..

 

 

Je ne sais pas vous, mais le spectacle donné ces derniers temps par les partis politique m’amène à réfléchir sur la démocratie et l’usage que l’on en fait..   La démocratie est forcément le constat des divisions et des oppositions. Sauf que la souveraineté du peuple inventée par les Grecs, n’est pas celle que l’on croit puisque la notion de  peuple renvoie à une notion assez restrictive de la citoyenneté qui n'était pas forcément donnée à toute la population.

 

Le  contraire de ce concept c’est le totalitarisme ou l’obscurantisme religieux, au choix.. Certes entre Staline, Hitler et Pol Pot et autres talibans, il y a des nuances..

Quoi que certains aient tendance plutôt à confondre, et à amalgamer les idéaux.. Surtout dans nos « démocratie ». Souvenons -nous  des slogans « libertaires » de mai 68..   CRS : SS.. Quant au racisme ordinaire, anti blanc comme anti-black, musulman ou juif, il faut être bas du plafond, pour adhérer à ses  dérives sans nuances..

 

Ainsi, demander à des militants un effort démocratique, alors qu’ils sont dressés par les dirigeants à suivre une ligne, celle de la direction du parti, et du vote à main levé.  Juppé a été élu comme cela, et Chirac, et Sarkozy, et Jospin, quant  au dernier élu du pari socialiste Harlem Desir, lesY militants furent habilement mis à l’écart, ce qui est finalement assez logique pour éviter le mise au grand jour des divisions internes d’un parti écartelé entre les tendances dont la liste à dresser serait longue ( Nucléaire pour ou contre, Europe plus ou moins, patrons voyous ou patrons acteurs de la vie économique ? Ecologique politique ou écologie raisonnée, éducation nationale militante ou éducation nationale citoyenne, … )

 

Bref les socialistes dans leurs contradictions sont devenus habiles, presque intelligents, ils donnent l'illusion d'un consensus structurel et cela marche, puisque  qu’ils ont gagné toutes les élections, locales, régionales, nationales et présidentielles..

 

Puis vint de la droite, en l’occurrence de l’UMP;  une lueur d’intelligence, une idée nouvelle, celle de la découverte d’une démocratie interne au parti, c'est-à-dire celle de découvrir tout à coup l’existence de militants et celle de  demander à ces mêmes militants de faire acte de responsabilité et de clairvoyance, bref le contraire de ce qu’est réellement un militant .. Le problème est que ceux-ci se trouvent devant un dilemme, comment choisir  entre deux discours identiques sur le fond, pas sur la forme, je vous l’accorde.. Il fallait donc choisir entre deux personnalités, ce qui ouvrait aux barons locaux toute latitude pour revenir aux anciens démons.. Ceux de la démocratie participative dirigé par un chef.. Bref le contraire de la démocratie, et ce qui devait arriver arriva...  En fait cela revient à demander à des gallinacés à élire démocratiquement le coq de  la basse-cour...  les coqs se fritent pas petits coqs interposés et les plumes volent au vent de la discorde..  Et finalement tout le monde y laissera des plumes..

 

Si vous pensez comme Woody Allen que la dictature c’est « ferme ta gueule » et la démocratie «  c''est « cause toujours »  L’UMP a réussi un tour de force, celle de réduire au silence ceux qui croyaient en leur parti.. Pas mal non ? La fabrication du consensus d’illusions nécessaires, termes utilisés par Chomsky (1) en 1929  a de beaux jours devant elle..

 

(1)  Chomsky est un intellectuel américain engagé, de sensibilité anarchiste, il est considéré comme une figure intellectuelle majeure du monde contemporain, à la fois controversée et admirée.. 

 



25/11/2012

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres