ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos des législatives et des sensibilités de

 

 

Ainsi, il paraitrait que des élections législatives auraient lieu en France ? Jamais une campagne n’a été aussi peu intéressante, comme si, les jeux étant faits, ni la gauche, ni la droite n’auraient intérêt à aller au combat.. La gauche pour ne pas troubler un électorat, finalement pas si acquis que cela et qui devine que la  crise niée par la gauche et mis en avant par la droite, est là, et bien là, que ce n’est pas un mirage, et qu’il faudra faire avec !

Le changement a eu lieu  sur le style, mais le serrage de ceinture aura ieu pour tous, après le petit coup de pouce de principe au Smig, et un recrutement de fonctionnaires aussi vain qu’inutile.
Nous verrons si avec plus d’enseignants, nos enfants entreront en  6ème en sachant lire et écrire?
Quant à la droite, qui n’a plus de leader, elle  fait profil bas et espère son heure. C’est donc localement et non sur le plan national que la campagne a lieu.

En fait ce qui fait la différence entre une sensibilité de droite ou de gauche, ce n’est pas tant l’attachement aux valeurs, la majorité des gens sont attachés à ce qui fait le fondement de notre
démocratie, la liberté et à l’égalité, mais c’est dans la manière de les défendre. Les uns pensent que ce sont les idées qui font avancer le monde et que le régulateur de tout chose doit être l’Etat. Les autres font plus de place à l’individu et pense que la régulation ne doit pas venir de l’Etat mais du
marché. Les uns pensent que l’égalité s’impose par le haut, les autres  pensent que l’égalité, c’est d’abord l’équité. Pour les uns, c'est la prospérité qui doit améliorer le sort des plus
défavorisés et non l'action de l'Etat. Pour les autres, il n’y a pas d’effets pervers d’une justice redistributive, et l’assistanat est posé comme un principe d’égalité. Cette vision plus keynésienne, pour ne pas dire de gauche, montre au contraire que la réduction des inégalités (économiques et sociales) est efficace en termes de croissance (par la consommation). Or pour les gens de
droite c’est l’entreprise qui est source de richesses, et c’est donc par elle, en la favorisant que la richesse stimule l’emploi et engrène un système vertueux. Quant  à l’Etat, il  doit simplement promouvoir, organiser et assurer l'équité. L’équité est une répartition qui ne correspond pas à l'égalité au sens strict. C'est une "juste mesure", un équilibre, qui permet de rendre acceptable une forme d'inégalité lorsque l'égalité ne serait pas acceptable. L’égalité c’est donner les mêmes allocations à tous,  par exemple les allocations familiales sont les mêmes  quel que soit le niveau des revenus, l’équité serait de donner plus à ceux qui gagnent moins et moins à ceux qui gagnent plus…  Bref l’égalité peut générer une certaine forme d’injustice alors que l’équité recherche une
compensation à une égalité impossible à trouver. On le voit bien la sensibilité de gauche ou de droite repose sur la manière de considérer la justice, pour les uns il est juste de rétribuer et de récompenser le mérite, le talent, le travail, pour les autres, la justice consiste à donner à chacun les mêmes
droits sans demander de compensation. Pour les uns la richesse est preuve de réussite, et elle est juste, pour les autres, la richesse est suspecte parce qu’elle met en lumière les inégalités.. Le schisme est donc autant philosophique que politique, il nous faut donc apprendre à se comprendre et à s’écouter. 

 

Me voilà bien loin des élections législatives,  (pas si sur) mais si vous m’avez suivi jusque là, j’ai espoir que vous me suivrez un peu plus loin. Si votre député sortant est de gauche et que vous votez à gauche et qu’il n’a pas démérité votez pour lui ! S’il est de droite et qu’il n’a pas démérité et que vous votez à droite votez pour lui !   Dans les deux cas vous serez cohérents et en accord avec vous-même, n’est ce pas là l’essentiel ?



02/06/2012

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 980 autres membres