ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

A propos des morts au combat

Aucune surprise dans les commentaires sur les différents blogs. On ne peut que s'associer à la peine des camarades, des familles, de la communauté de ceux qui savent ce que c’est  que de risquer sa vie. Et finalement il n’y ne sont pas si nombreux. Sauf les survivants d’Indochine, ceux d’Algérie, du Tchad, et de la guerre froide, mais ceux-là, il sont oubliés définitivement.. Pour le reste, chaque guerre a son cortège de morts inutiles, chaque guerre ne tire sa légitimité de ce que l’on veut bien lui accorder. Fallait-il y aller ? Au Liban, fallait-il y aller ? Attentat du Drakkar, cinquante-huit casques bleus français assassinés, soit 55 paras de la 3e compagnie du 1°RCP et 3 parachutistes du, 9° RCP.. C’est fou ce que l’on peut avoir la mémoire courte.. Les 82 morts d’Afghanistan et ceux à venir seront aussi vite oublié que les autres, n’en doutons pas. Y compris par ceux, qui aujourd’hui, s’apitoient, l’honneur du soldat est de mourir dans l’indifférence.



21/01/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 923 autres membres