Dette et diète et autres broutilles, une histoire à la française... - Défense actualités geopolitique

ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Dette et diète et autres broutilles, une histoire à la française...

 

 

 

Dette et diète et autres broutilles, une histoire à la française...

 

 

france championne du monde de la dette.jpg

 96,5%: La dette publique française a augmenté cette année à cause de la faible productivité et des salaires.

 

 

Une récente interview d’Hubert Védrine,  dans le journal « les Echos » du 7 septembre, a attiré mon attention. Hubert Védrine qui pourrait être classé à  droite s’il ne se qualifiait de gauche se bonifie en prenant de l’âge. Sa vision de l’Europe, son analyse du phénomène migratoire,  « Selon saint Thomas d’Aquin, l'accueil n'est pas nécessairement inconditionnel », (1) je cite son commentaire,  (mais il en fait d’autres tous aussi intéressants),  rejoint ceux que nous pourrions faire  avant que nous ne perdions ce qui reste de notre dignité.

 

Nous ne pouvons échapper, en effet,  au terrorisme intellectuel qui consiste à classer tout penseur, aussi modeste soit-il,  uniquement  en fonction de son positionnement face à la montée des intégrismes et aux menaces sur notre mode de vie et  notre culture.  Toute réaction face à ces phénomènes, toute tentative d’analyse, tous les constats aussi nuancés qu’ils puissent l’être sont taxés par les apôtres de la bien-pensance comme étant ceux de la résistance au progrès, au changement et aux réformes. Nous serions donc  réfractaires au progrès, gaulois indisciplinés, partisans, xénophobes, voire racistes, alors même qu’ils ont supprimé ce mot de leur vocabulaire.  Comment  être raciste,  alors que les députés ont supprimé à l’unanimité le mot « race » et interdit toute « distinction de sexe ? (1)

 

Les réactionnaires  souvent  de gauche rejoignent ainsi les  réactionnaires désignés  de droite. Les premiers sont ces censeurs qui se drapent dans la toge vertueuse des droits de l’hommisme,  confondant volontairement les flux migratoires des siècles précédents avec ceux d’aujourd’hui,  selon la tactique bien connue de l’amalgame à l’envers qui consiste à accuser justement les autres de ses propres outrances. C’est un procédé bien connu de projection psychologique qui consiste à culpabiliser l’autre en le caricaturant, en le montrant du doigt, en l’accusant d’insensibilité et de « racisme » ordinaire.

 

Cette attitude pousse soit à la radicalité, soit à l’immobilisme, soit à l’indifférence. Pourtant,  nous n’avons pas vocation à courber sans cesse l’échine, à être des adeptes du « en même temps » ou à trouver une quelconque vertu à chercher vainement un équilibre qui n’existe pas. La crise que nous vivons est bien trop grave pour rester les mains liées. Il va falloir choisir son camp, parler, agir ou se taire.

 

Nous sommes des citoyens fatigués des mensonges et des manipulations venant de toute part.

 

Face à la ploutocratie et à la mainmise d’une  pseudo élite sur notre avenir, quel choix nous reste-il ?

 

Partout en Europe,  des mouvements taxés comme étant populistes et xénophobes montent en puissance.  Certains s’en indignent,  mais  cela  n’est-il pas le résultat de l’autisme de nos dirigeants aux demandes légitimes des peuples ?  Comme le dit Hubert Védrine à propos des élites: « il faut entendre les demandes d'identité, de souveraineté et de sécurité des peuples, au lieu de s'en indigner, les canaliser, y répondre... »

 

A force de nous imposer des choix venant du haut dictés par nos « Seigneurs » sans que le peuple ne puisse contrôler ou sanctionner leurs échecs,  le citoyen a perdu confiance en ses élites.  

 

Ni les choix européens, ni ceux des alliances, ni les options économiques et de défense ou  sociétaux ne conviennent à la majorité silencieuse.  Avec 24,1%  de voix  au premier tour, par le jeu des règles démocratiques, Emmanuel Macron est fait roi au second tour avec 66,10% par réaction à un danger populiste dont il faudra bien un jour en définir les contours et dire clairement de quoi il s’agit.

 

Sommes-nous arrivés au bout de cette logique qui consiste à élire systématiquement quelqu’un par défaut et non par adhésion ? Dans 4 ans, qu’en sera-t-il ? Le phénomène se reproduira-t-il ? Cette malédiction qui consiste à affaiblir le Président durant son mandat et reconduire par défaut le même ou son semblable  à l’élection suivante va t’elle  perdurer ?  A moins qu’un grand coup de balai intervienne avant.

 

En dépit des tentatives de moderniser la vie politique, des lois impopulaires sont votées, elles sont souvent inefficaces ou inappliquées car inapplicables, sans qu’on  nous demande notre avis.  Ce simulacre d’écoute des citoyens, ces choix imposés  par le haut au nom d’un système soumis à un seul modèle, celui du conservatisme comptable le plus médiocre et celui de la confusion des genres est devenu tout aussi intolérable.  

 

L’affaire Benalla est un exemple de cette confusion, personne à ce jour, la commission d’enquête de Sénat l’éclaircira peut-être, n’est capable de dire quelle fonction  réelle M. Benalla qui se mêlait apparemment de tout,  assumait auprès d’un président qui détient la clé de l’arme nucléaire ?  D’où vient réellement ce personnage ? Pour quelle raison était-il si proche du président ? Pourquoi profite-t-il d’une protection particulière de l’Elysée au point même que la Garde des Sceaux se fend d’un commentaire l’appuyant dans son refus de répondre à la convocation du Sénat avant qu’il ne fasse volte-face. Le feuilleton de l’été est loin d’être fini. Mais la confusion règne aussi dans le domaine économique, alors que la croissance diminue et le chômage augmente. L’un n’allant pas sans l’autre et cette croissance risque encore de diminuer puisque le choix est fait de mettre au régime un peu plus les Français (pas ceux qui ont des yachts) en bridant ainsi la consommation intérieure.

 

Si la diminution de la dette est,  en effet,  une priorité elle ne devrait pas passer exclusivement par le serrage de ceinture des plus faibles, mais bien par le retour à la vertu et à l’exemple de rigueur donné par un Etat dépensier dont les élites profitent à outrance.   La confusion nait de l’absence de raison. Ainsi, un retraité avec un revenu de  1200€ par mois serait donc un nanti, beaucoup plus qu’un député à 6000€ ou un haut fonctionnaire à 12000€ ? Il est vrai que la logique comptable est de taper sur les plus nombreux, et les 16 millions de retraités que l’on désigne ainsi comme des assistés, des inutiles,  des profiteurs, sont des proies faciles.    

 

Ce  langage insupportable qui consiste à dire aux premiers  de faire un « petit » effort pour que les actifs voient leur situation s’améliorer est un non-sens doublé d’un mensonge, une manipulation comme le 80 sur les routes,  qui n’est qu’une manière de racketter les automobilistes un peu plus. Ce qui fera passer le montant  des amendes récoltées à plus d’un milliard  par an,  tout comme les taxes sur le carburant justifiées par une soi-disant  lutte contre le réchauffement climatique. L’écologie a bon dos.

 

La  sécurité des Français et le simple maintien de leur condition de vie  commenceront le jour où nous aurons retrouvé un minimum de souveraineté.

 

Le jour où on saura désigner du doigt les menaces, dont la plus actuelle est celle de l’islamisation de notre société,  qui s’installe sans bruit.

 

 

 

(1)   https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0302200929742-hubert-vedrine-les-elites-doivent-ecouter-les-demandes-didentite-de-souverainete-et-de-securite-des-peuples-2203345.php

 

suite sur la  page la page   réservée aux abonnés VIP

 

Communication:

 

Chers amis,

 

Athéna Défense offre deux possibilités d’accès en conservant l’esprit qui l’anime, et cela sans aucune obligation.

 

 

La possibilité d’accéder aux articles en accès libre est préservée, avec pour seule restriction l’impossibilité de poster des commentaires.   Certains articles seront une simple amorce,  pour lire la totalité de l’article il faudra appartenir au groupe des abonnés, désormais nommés « membres Vip ». C'est le cas aujourd'hui.  

 

Seuls,  les membres qui peuvent accéder à cette page, ont la possibilité de lire tous les articles en parution, de pouvoir les commenter et d’échanger entre membres. L’auteur de l’article pourra répondre aux commentaires et ainsi alimenter la discussion. Ils recevront aussi une lettre confidentielle, regroupant des informations relativement restreintes et vérifiées qui pourront les intéresser. Cette page sera ouverte aussi à des rédacteurs extérieurs, d’ores et déjà des contacts ont été pris. J’encourage dès maintenant ceux qui le souhaiteraient à se faire connaître.  Cette possibilité est soumise a une contribution au fonctionnement du blog sous forme de don. Il suffit de suivre le lien.

 

Les inscriptions pour cet accès privé et donc pour obtenir le mot de passe, seront ouvertes toute l’année. Elles seront valables pour un an et renouvelables. Ceux qui se sont déjà inscrits ont reçu leur mot de passe qui sera actif du 1° octobre 2018 au 1° octobre 2019. A compter du 1° octobre et des mois suivants l’annualité se fera à la date d’inscription.   Vous pourrez ainsi passer d’un statut de simple membre au statut de membre Vip à votre convenance.

 

Athéna Défense évolue, selon le principe de la relativité qui impose que «  tout ce qui n’avance pas recule ». Nous allons donc avancer en œuvrant collectivement, car un homme seul ne peut rien. Les évènements à venir et les échéances politiques nous poussent à adopter une attitude responsable et indépendante des pressions.  Réfléchir en toute indépendance dans un mode de fonctionnement proche d’un think tank ou d’un  groupe de réflexion, c’est un objectif ambitieux et probablement difficilement atteignable, mais qui ne tente rien n’a rien...

 

 

J’ai parfaitement conscience qu’un certain nombre de lecteurs occasionnels nous laisseront en chemin, d’autres, nous rejoindront, mais à lire certains de vos témoignages ainsi que vos encouragements je ne pouvais que répondre à votre désir de continuer. Le nombre  des fidèles n’a que peu d’importance lorsque la cause est juste.

Dans un an, je ferai le bilan de cette expérience en toute franchise et transparence et nous verrons ce qu’il en résultera.

Je vous remercie

 

Roland Pietrini



12/09/2018

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 898 autres membres