ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

AWACS français

Pentagon Stop-Work Order Adds to French Aircraft Cost

 

PARIS — France is being asked to pay an extra $5 million on a $466 million contract after the Pentagon ordered Boeing to stop work to upgrade the French Air Force’s four airborne early warning aircraft, sources familiar with the situation said.

Although relatively small, about 1 percent of the program budget, the added cost and negotiations are grating on the nerves of French defense officials.

“There might be reduced capability because of the technical solution proposed,” a French official said. There may also be another technical change that would drive the cost higher, the official said “Program protection issues” over technology deemed too sensitive for export led U.S. Defense Department officials to issue an order in the domain of stop-work on the upgrade of the four French E-3F airborne warning and control system (AWACS) aircraft, a source briefed on the subject said.

 

Ce qui veut dire en d’autre terme que le pentagone bloque la modernisation de nos AWACS qui en ont bien besoin pour s’intégrer dans le système otanien.. De là à penser que les Etats-Unis nous font payer une élection incompréhensible pour eux.. Nous verrons ce qu’il en adviendra.. En out cas la américains en ont assez de payer pour un allié qui parle encore de la lutte des classes et qui par certain côté utilise encore un langage du XIX° siècle.. En tout cas des surcouts en perspective et de nouveaux délais..

 

 

Nous attendrons la réponse à la question posée par un député: M. François Cornut-Gentille interroge M. le ministre de la défense sur la rénovation des Boeing E-3F awacs de l'armée de l'air. En février 2010, un contrat a été passé avec le constructeur américain Boeing pour la rénovation des quatre appareils awacs en service au sein des forces aériennes françaises. Ce marché d'un montant initial de 324 millions de dollars prévoit la livraison des quatre appareils rénovés pour la fin 2015. La réglementation américaine en matière d'exportation d'équipements sensibles a arrêté provisoirement la rénovation des appareils français. Outre le coût supplémentaire engendré, ce retard souligne la dépendance technologique française sur une capacité opérationnelle majeure, comme l'ont démontré les opérations en Libye. Aussi, il lui demande de préciser les mesures prises par le Gouvernement pour réduire la dépendance technologique extérieure de la France sur la capacité des avions radars.

 



29/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 940 autres membres