ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Dans la série....

Dans la Série, on vend des trucs et tout le monde s’en fout, ( voir le précédent article sur les ventes de RTD à la Côte d’Ivoire)  Moscou  est particulièrement intéressé par l’achat de l’EDAR-R pour équiper ses futurs BPC, Monsieur Orlov ambassadeur en poste à Paris a précisé que pour équiper les 4 BPC commandés par la Russie dont deux seront construit à Saint-Pétersbourg  la  Russie fera le choix d’acheter des « catamarans de débarquement »  français dont certains seront construits en Russie.

 

Le Sébastopol et le Vladivostok seront donc en premiers équipés de l’EDAR-R, probablement en même temps  que nos propres BPC qui en ont bien besoin.

 

Il faut rappeler que le 20 mars 2012,  le troisième Engin de Débarquement Amphibie Rapide Construit par le chantier Socarenam de Boulogne-sur-Mer et  commandé pour la Marine nationale était livré à la marine nationale à Toulon.  Le  quatrième est en construction, les besoins sont de huit, à raison de 2 par BPC.  Les quatre autres n’ont pas encore étai commandé.

 

 

L’EDAR-R est un engin unique et révolutionnaire, ce qui montre bien la capacité de notre industrie à innover.. La marine américaine a observé avec intérêt  et de près ces engins de débarquement.  D’autres marines seraient particulièrement intéressés.. c’est donc une excellente nouvelle pour l’export.

 

 

 

« Les EDA-R servent à mettre à terre troupes, véhicules et matériels à partir des bâtiments amphibies de la Marine nationale, ces derniers étant durant les manœuvres positionnés au-delà de l'horizon (30 nautiques). D'une longueur de 30 mètres et d'une largeur de 12 mètres, ils offrent une capacité d'emport de 80 tonnes et ont une vitesse de 18 noeuds à pleine charge et de plus de 25 noeuds à vide. Une plateforme élévatrice permet, en mer, une navigation dans une configuration catamaran, ce qui offre une meilleure stabilité et une vitesse plus élevée que les traditionnels chalands de débarquement (CTM et CDIC). A l'approche des plages, la plateforme s'abaisse pour débarquer hommes et matériels. Chaque engin peut, notamment, transporter deux chars de bataille. La cible de 8 EDA-R correspond à l'équipement des quatre BPC prévus par le livre blanc sur la Défense. Deux ont déjà été livrés en 2006 et 2007 par DCNS. Le troisième, également commandé au titre du plan de relance, le sera par les chantiers STX de Saint-Nazaire en 2011. »  ( Source  Mer et Marine)

 


 

Il faut souligner que la  construction des EDA-R représente 170.000 heures d'activité et permet de consolider l'emploi des 25 employés actuels du site et de créer environ 25 postes supplémentaires. En outre, une trentaine d'employés de Socarenam à Boulogne viendront renforcer les équipes lors de l'armement des navires. La nouvelle d’une commande la marine russe permettra de développer sans doute l’activité. Dans l’attente des autres commandes possibles.

 

 

Nous pourrions d’ailleurs réfléchir à l’opportunité d’étudier une coopération plus étroite avec la Russie.. Par exemple l’adaptation du système Pantsir-S à nos propres besoins en matières de défense anti-aériennes particulièrement négligés par notre Etat-major.  En l’équipant par exemple de Mistral..   

 

L’armée russe vient d’ailleurs de livrer  six systèmes antiaériens Pantsir-S aux troupes de DCA du district militaire de l'Est, sur le polygone d'Achoulouk, dans la région d'Astrakan, a annoncé vendredi à RIA Novosti le commandant des troupes balistiques russes Viktor Goumenny. 

 


 

… 
 
 



25/11/2012
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 908 autres membres