ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Hollande et le renseignement

Une autre conséquence du changement de président est celle du changement annoncé à la tête du renseignement français. Les  DCRI, DGSE, DRM, DPSD devront changer de chefs d’ici peu et c’est l’une des prérogatives du futur président. Bernard Squarcini patron de la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieure) que l’on disait être proche du président Sarkozy devrait être le
premier concerné. 

 

A la DGSE la transition devrait se faire de manière plus sereine, d’une part parce que l’on
n’est plus en 1981 et la gauche ayant appris depuis que gouverner sans services
secrets relevait  du domaine du rêve éveillé.

 

Sauf que les amis de Squarcini n’étant plus les amis de la gauche, les proches du préfet à la DGSE ou ailleurs devraient envisager une autre reconversion.

 

Pour mémoire, il est de tradition qu’au sein de la DGSE, le directeur général est la plupart du
temps un préfet, le directeur de cabinet un officier  général ou colonel des armées, le directeur de la stratégie, souvent diplomate.

 

Mais ce qui a changé au parti socialiste, c’est le sérieux avec lequel on traite désormais les affaires de
renseignement.  En conséquence cela va bouger, nous verrons dans quel sens, nous verrons si le fait de placer ses propres amis à ces postes clés changera. uen présidence vertueuse ne veut pas dire nommer ses ennemis aux postes clés, ce serait aussi étonnant que stupide;  Dans ce domaine les réalités sont difficilement contournables.     



14/05/2012
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 976 autres membres