ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Les frégates FREMM

Un article de Gérard Roussel particulièrement intéressant.. La Marine française possède des pôles d’excellences, les frégates de la série Aquitaine, en font parties. L’Aquitaine est le prototype d’un programme franco-italien mené tambour battant, avec pour la partie française ses huit sister-ships à vocation anti-sous-marine et ses deux unités dérivées de défense aérienne. La série de frégate anti-aérienne Forbin et Chevalier-Paul  arrêtée à 2 au lieu de 4 a contraint la transformation de deux FREMM en AA. Mais il faut le reconnaître, avec deux frégates AA de type Forbin,  2 frégates AA de type Aquitaine, 8 frégates ASM de même type, à condition que ce programme ne soit pas amputé, la Marine française est passée en terme d'importance avant celle des Britanniques, et devient, la première marine à vocation océanique d’Europe. Le choix de construire ces frégates avec les Italiens est un excellent choix, la marine italienne est une marine avec laquelle il faute compter.

 

 

- Aquitaine; 2- Normandie ; 3- Provence ; 4- Bretagne ; 5- Auvergne ; 6- Languedoc ; 7- Alsace ; 8- Lorraine. De leur coté, les Italiens ont déjà nommé Carlo Bergamini, leur frégate tête de série, la deuxième portant le nom de Carlo Margottini.

 

 

****

2012 constituera pour la marine nationale, une année charnière,  l'admission au service actif de la toute nouvelle frégate AQUITAINE, en principe au cours du 3ème trimestre, va marquer le début du renouvellement de ce que l'on considère comme "l'épine dorsale" de la flotte de surface : les unités classées "frégate".

La frégate européenne multimissions AQUITAINE, tête de série de 11 unités, remplacera la frégate ASM TOURVILLE, qui a été désarmée au printemps 2011, elle sera affectée à la base navale de Brest. Le programme des FREMM, étudié en coopération avec l'Italie, est le plus important projet de construction navale militaire conçu en Europe, depuis la seconde guerre mondiale. Mené en France sous la houlette de DCNS, la construction des 11 frégates dont 9 ASM, a été autorisé dans le cadre de la loi de programmation militaire 2009/2014. Deux bâtiments spécialisés dans la défense aérienne, (Frégates européenne de défense aérienne FREDA), remplaceront à l'horizon 2020, les deux frégates antiaériennes Cassard et Jean-Bart qui accusent déjà 20 années d'activité et dont l'armement anti-aérien, (SM1 rampe simple de fabrication américaine) est dépassé.

 

 

 

 

La frégate AQUITAINE qui intégrera la flotte en fin d'année 2012, a entamé ses essais en mer depuis mai 2011. Cette unité moderne à vocation anti-sous-marine, présente une véritable révolution dans ses capacités technologiques et industrielles par rapport aux unités spécialisées actuellement en service. Elle est  particulièrement innovante dans tous les domaines entourant sa conception

La construction d'une telle unité puissante  et moderne, représente actuellement "le nec plus ultra" de ce qui se conçoit dans la catégorie des frégates en Europe. La France possède une industrie navale militaire de classe mondiale ; elle est le seul pays qui dispose en Europe, des capacités scientifiques, technologiques et industrielles pour concevoir, développer et entretenir des unités d'une marine de premier rang et surtout des systèmes composant une force de sous-marins nucléaires lanceurs d'engins et d'attaques.

Avec l'arrivée de la frégate AQUITAINE la marine nationale va faire un saut capacitaire important, le renouvellement de la flotte est engagé et les FREMM constitueront les unités les plus performantes en matière de frégates nouvelles génération. Pour la première fois dans la marine française, un bâtiment de surface mettra en oeuvre le missile de croisière "SCALP" qui sera également lancé par les futurs sous-marins du programme "Barracuda". L'AQUITAINE est attendue avec impatience par les marins qui vont également apprécier un degré de confort supplémentaire à bord car les conditions de vie sur ces bâtiments ont également fait l'objet d'une attention particulière.

G. Roussel


 

 

Type

Frégate

Longueur

142 m

Maître-bau

19 m

Déplacement

6000 tonnes

Propulsion

1 turbine General Electric-Avio LM2500 +G4 (CODLOG) de 32 MW

Vitesse

27 nœuds

Caractéristiques militaires

Armement

1 canon de Oto-Melara Compact SR de 76mm
2 canons de 20mm
8 missiles MBDA Exocet MM40 Block III
16 missiles MBDA ASTER 15
16 missiles MBDA SCALP Naval ou 16 missiles MBDA ASTER 30 (FREDA)
24 missiles MBDA Mica VL (option)
19 torpilles MU90
réserve pour 2 Sylver A70.

Aéronefs

1 hélicoptère NHI Industries NH90-NFH ou un Eurocopter EC-725 Cougar Resco

Rayon d'action

6000 nautiques à 15 nœuds.

Autres caractéristiques

Électronique

Radar Thales Herakles, radar de navigation et de surveillance Terma A/S SCANTER 2001
conduite de tir NA-25 XP
sonar de coque Thales 4110 CL
sonar remorqué Thales CAPTAS UMS 4249
détecteur ARBR 21
brouilleur
intercepteur de transmissions Elite
SAFRAN : centrales de navigation SIGMA40
2 x lance-leurres multifoncions
leurres anti-torpilles
SENIT
Liaison 11,
Liaison 16,
Liaison 22
SIC21

Équipage

108 marins

Chantier naval

Lorient, Brest, Cherbourg

 



12/12/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 908 autres membres