ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Les morts au combat : ne les oubliez pas!

 

Cet article est paru sur  Factuel - Post-Scriptum Défense sous le titre

 

 En Irak, la France continue la guerre

 

 

 

mort au combat.JPG

L’adjudant François Woignier avait 37 ans lorsqu’il a trouvé la mort sur un camp d’entraînement.

Cet Azuréen se bat pour que son fils, mort en se préparant à partir au combat, ne soit pas un "oublié de la nation" - Nice-Matin (nicematin.com)

 

 

La mort fait partie du métier du soldat, il y est confronté tout au long de sa carrière, tout au moins pour celui qui fait face aux conditions où celle-ci peut survenir.

Car ce métier, faut-il le rappeler, est un métier à risque y compris lors des entrainements ou des missions de renseignements dont on ne parle que rarement (1). En dix jours, trois soldats français sont morts pour la France, tous en Irak. (2).

 

 

La France en guerre

 

Ces trois soldats auraient pu mourir ailleurs, car l’armée française, comme le rappelle le chef d’Etat-major des Armées, est une armée d’emploi, c’est aujourd’hui, la seule en Europe.  

La France est un pays guerrier, elle s’est construite sur les champs de bataille, il n’y a jamais eu de répit au cours de l’histoire.  

Plus récemment, depuis 1963, 852 soldats sont morts en Opex (opération extérieure), c’est peu en regard du nombre de morts sur les routes, c’est beaucoup en pourcentage par rapport au nombre réel de soldats qui prennent ce risque ultime, celui de mourir au combat.

Pour rappel, il y eut 47000 soldats tués en Indochine, et en Algérie, 50 000, dont 15 500 au combat ou par attentat, 65 000 blessés et 485 disparus. Lors de la seconde guerre mondiale 541 000 sont morts, une grande partie venant des colonies, mais 100 000 lors de la seule offensive allemande en 1940, avec le déni de mémoire qui va avec.  Faut-il encore l’évoquer, plus de 1,3 million de militaires sont décédés au cours de la Grande Guerre en ayant obtenu la mention "mort pour la France" (3).

 

L’opération Chammal

 

opération Chammal.jpg

 

 

Les trois militaires récemment décédés agissaient dans le cadre de l’opération Chammal, celle-ci lancée le 19 septembre 2014, est le volet français de l’opération internationale Inherent Resolve, qui rassemble 80 pays et 5 organisations internationales. Elle permet à la fois d’appuyer les forces de la coalition contre Daech, et de conseiller les forces armées irakiennes.

600 soldats français sont actuellement engagés en Irak dont un nombre tenu confidentiel d’instructeurs et de commandos des forces spéciales engagés directement auprès des forces irakiennes.   

Le décès du sergent Baptiste Gauchot est survenu lors d’un accident de la circulation alors qu’il participait à une mission d’instruction des forces armées irakiennes, le second l’adjudant Nicolas Latourte participait aussi à une mission de formation de l’armée irakienne. Le  sergent Nicolas Mazier, du commando parachutiste de l’air n°10, est mort en opération lors d’une mission d’appui à la lutte anti-terroriste de la Task Force Hydra, avec ses quatre camarades blessés eux-aussi au combat et transportés à l’hôpital militaire américain de Bagdad.  Ils méritent tout notre soutien.

 

 

 

L’amour de la France

 

 

 

Les trois sont donc les victimes de l’engagement de la France dans la lutte contre le terrorisme islamiste en Irak. Les missions d’appui ou d’instruction au profit des forces irakiennes, c’était le cas  aussi en Afghanistan mais aussi partout en Afrique,  sont autant, sinon plus risquées que l’engagement direct, car l’isolement est total.    

En ce qui concerne le sergent Nicolas Mazier, une source sécuritaire irakienne à Kirkouk, citée par France 24 indique que lundi soir, une opération conjointe "des forces antiterroristes irakiennes et des militaires des forces françaises stationnées à la base K1 à Kirkouk ont essuyé une embuscade" de jihadistes du groupe État islamique dans la province de Salahedine, dans le désert d'Al-Aïth, frontalier de la province de Kirkouk. Des soldats français ont été blessés, a-t-elle ajouté, ainsi que trois membres du service antiterroriste irakien. Selon elle, les affrontements armés ont duré "plus de cinq heures".

Cela rappelle simplement que la guerre n’est pas une somme de moyens techniques mis au service de quelques spécialistes les dirigeant à partir d’un bunker. La guerre est avant tout l’engagement d’hommes contre d’autres qui connaissent le prix à payer. L’engagement moral est immense, au nom de la foi que l’on porte pour la réussite de la Mission, pour l’indéfectible besoin de  survie du groupe.

 

L’homme reste l’instrument premier des opérations militaires. Ces sacrifiés au nom de la France on leur doit le respect et plus que cela, le même amour en retour de celui qu’ils portaient à la France, pour la défendre loin de chez eux.  Ce ne doit pas être à la seule Armée de pleurer ces morts mais à la Nation tout entière, car ils agissent en son nom.

Il faut leur rendre hommage, ne pas les oublier, ne pas les trahir.

 

 

Je laisse la conclusion au commandant Hélie Denoix de Saint Marc (4), ce grand soldat et écrivain, qui a parfois dans ces écrits cette lumière divine qui éclaire les grands hommes.

 

Il faut afin « d’éviter que nos enfants aient un jour les dents gâtées par les raisins verts de l’oubli », « Écrire et raconter, inlassablement, non pour juger mais pour expliquer. Ouvrir la porte à ceux qui cherchent une trace du passé et qui refusent le silence, repiquer chaque matin le riz de nos souvenirs, pour que d'autres en extraient quelques grammes d'humanité, pour les repiquer ailleurs. »

 

Roland Pietrini

 

 

 

 

(1)  Piège au Levant. Roland Pietrini,  Piège au Levant – Editions Pierre de Taillac

(2)  Après le sergent Baptiste Gauchot le 18 août et l’adjudant Nicolas Latourte le 20 août, l’Élysée a annoncé le décès du sergent Nicolas Mazier ce mardi 29 août.

(3)  La mention "Mort pour la France" est attribuée lorsqu'un décès est imputable à un fait de guerre, survenu pendant le conflit ou ultérieurement.

(4)  Les sentinelles du soir, éditions les arènes (1999)



31/08/2023
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1182 autres membres