ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Mali .. GTIA Désert et quelques nouvelles

L'ex GTIA2 armé par le 92e RI, a été rebaptisé GTIA désert. Selon l'EMA (qui gardait jalousement ces infos pour le point presse de ce matin), il dispose de trois SGTIA: deux d'infanterie avec un EAE (escadron d'aide à l'engagement) et un SGTIA blindé formé par les hommes du 1er RTir 

La brigade Serval qui comptait 3 GTIA n'en compte plus qu'un composé d’unités provenant principalement de la 6e Brigade légère blindée (6e BLB) avec:
- un état-major tactique,
- une compagnie d’infanterie sur VAB du 2e REI, 
- une compagnie VBCI du 1er Tirailleurs, 
- une compagnie de combat du génie,
- un détachement de Fouille Opérationnelle Spécialisée (FOS),
- une Equipe Opérationnelle de Déminage (EOD) du 1er Régiment étranger de génie, 
- un escadron blindé monté sur AMX 10-RC du 1er Régiment étranger de cavalerie,
- un groupement artillerie composé CAESAR de 155mm et de mortiers de 120mm.

Source : Philippe Chapleau  - Ouest France

 

 La Chine a annoncé ce mercredi 22 mai qu'elle était prête à fournir 500 hommes aux forces de l'ONU présentes au Mali. Il s'agit de sa plus forte contribution à une opération de maintien de la paix.

Cette annonce, si elle se réalise, pourrait permettre à la France, qui intervient au Mali contre les rebelles islamistes depuis le 11 janvier 2013, de passer la main aux troupes onusiennes en juillet prochain.

Les soldats chinois rejoindraient donc les 12.600 Casques bleus de la Minusma (Mission Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali) créée fin avril, ainsi que les 6.500 soldats africains, venus des pays d'Afrique de l'Ouest et du Tchad, qui soutiennent actuellement l'armée malienne et devraient être prochainement intégrés aux forces de l'ONU.

Le nombre total et la nature des troupes chinoises n'ont pas encore été décidés, ont déclaré les diplomates. Au moins 155 membres du contingent projeté seront probablement des ingénieurs, a cependant affirmé un responsable de l'ONU, ajoutant que des pourparlers dans ce sens étaient en cours. Sourec Huffington Post

 

Un double attentat à la voiture piégée a visé ce jeudi dans le nord du Niger le site d'extraction d'uranium du groupe nucléaire français Areva à Arlit et un camp militaire à Agadez, où une prise d'otages est toujours en cours. Le groupe jihadiste Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) a revendiqué l'attaque. «Grâce à Allah, nous avons effectué deux opérations contre les ennemis de l’islam au Niger»,a déclaré Abu Walid Sahraoui, porte parole du Mujao, à l'AFP. «Nous avons attaqué la France et le Niger pour sa coopération avec la France dans la guerre contre la charia.» Le Niger est engagé au sein de la force africaine au Mali déployée à la suite de l’offensive lancée en janvier par l’armée française contre les groupes islamistes, dont le Mujao, l’un des groupes armés qui occupait le nord du Mali depuis 2012 avant d’en être chassé depuis janvier.

L’attaque sur le site d’Arlit a fait un mort et au moins 14 blessés. Tous sont nigériens. Le kamikaze est mort dans l’explosion. «Un homme en treillis militaire conduisant un véhicule 4x4 bourré d’explosifs s’est confondu aux travailleurs de la Somaïr [filiale d'Areva à Arlit, ndlr] et a pu faire exploser sa charge devant la centrale électrique de l’usine de traitement d’uranium située à 7 km d’Arlit», a dit un employé à l’AFP. L'explosion a eu lieu à l'intérieur du site et une partie des installations de l'usine de sous-traitement du minerai ont été touchées. La production est arrêtée pour une durée indéterminée. Source Libération

 

NIAMEY - Vingt-trois personnes, dont 18 militaires nigériens, un civil et quatre kamikazes ont été tuées jeudi dans l'attentat contre un camp militaire à Agadez, dans le nord du Niger, où des élèves officiers sont retenus en otages par l'un des assaillants, a annoncé le gouvernement nigérien.

A Agadez, nous avons 19 morts, 18 militaires et un civil, a déclaré devant la presse à Niamey le ministre de l'Intérieur Abdou Labo. Quatre kamikazes sont morts dans l'explosion, a-t-il poursuivi, faisant aussi état de 13 blessés, dont six graves dans les rangs de l'armée. Un cinquième kamikaze s'est enfermé dans un local avec des otages élèves officiers en formation à Agadez, a-t-il ajouté.



23/05/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 869 autres membres