ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Mer Noire et flotte russe

 
 

Selon Pierre VERLUISE, http://www.diploweb.com/Geopolitique-de-la-mer-Noire.html,   la mer noire est un enjeu stratégique majeur et dépasse très largement le cadre des 6 États riverains (Turquie, Bulgarie, Roumanie, Ukraine, Russie et Géorgie auxquels on a coutume d’ajouter la Moldavie). Elle embrasse à la fois l’espace de l’Europe orientale et balkanique, la Méditerranée orientale et celle de l’Eurasie (Caucase, espace caspien).

La mer Noire reste pourtant un espace méconnu, alors que ses enjeux sont significatifs. Ses perspectives justifient un investissement plus actif de l’Union européenne.

 

Au sens large, la zone comprend plusieurs conflits gelés : la Transnistrie, l’Abkhazie, l’Ossétie du Sud et le Haut-Karabagh. Il s’agit également d’une zone de trafics légaux… ou illégaux. Il existe ainsi des réseaux criminels Moldaves jusqu’en Belgique.

Sous l’angle énergétique, il faut prendre conscience de l’existence d’un axe géopolitique entre trois mers : Caspienne, mer Noire et Méditerranée. Les oléoducs et les gazoducs y sont nombreux. Trente pétroliers passent chaque jour par le détroit du Bosphore.

 
 Les Etats- Unis sont présents en mer noire et les déplacements des navires américains et notamment  du croiseur lance-missiles USS Monterey sont totalement contrôlés par des bâtiments de guerre russes, lors de leur présence. Je cite :

"La Flotte russe de la mer Noire suit de près les évolutions de l'USS Monterey qui constitue un élément naval du système américain de défense antimissile. Cette surveillance se poursuivra tant que le croiseur ne quittera pas la mer Noire via les détroits du Bosphore et des Dardanelles", a déclaré une source proche de l’agence de presse russe.

La diplomatie russe avait antérieurement déclaré que les déplacements de l'USS Monterey en mer Noire allaient à l'encontre du caractère des relations russo-américaines.
 
 
MOSCOU, 6 février - RIA Novosti

Les nouveaux sous-marins russes qu'il est prévu de déployer en mer Noire seront basés à Sébastopol (Crimée, Ukraine) et à Novorossiisk, a annoncé lundi à RIA Novosti le commandant de la Flotte russe de la mer Noire, le contre-amiral Alexandre Fedotenkov.

"Nous envisageons de les déployer aussi bien dans la base navale de Novorossiisk que dans celle de Sébastopol", a déclaré M. Fedotenkov. Selon lui, un quai d'amarrage sera spécialement aménagé à cet effet à Novorossiisk.

D'ici 2017, la Flotte russe de la mer Noire sera doté de six nouveaux sous-marins diesel-électriques de type 636 Paltus. Ces bâtiments de guerre viendront compléter l'unique sous-marin actuellement exploité par la Flotte: l'Alrossa (projet 877).

M. Fedotenkov a également fait savoir que pour déployer ses nouveaux sous-marins, la Russie devrait signer un accord approprié avec l'Ukraine. Ce document reprendra les dispositions fondamentales du Traité de 1997 prévoyant le stationnement de la Flotte russe sur le territoire ukrainien.

Le commandant en chef des forces navales russes, l'amiral Vladimir Vyssotski, avait antérieurement fait état de 15 bâtiments de surface et sous-marins diesel-électriques qui seraient mis à la disposition de la Flotte russe de la mer Noire d'ici 2020.

 

 Sur le même sujet

 

 




2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 941 autres membres