ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Syrie: Poutine propose une sortie de crise habile. (réactualisé)

"Moscou appelle la Syrie à accepter de placer ses armes chimiques sous contrôle international si cette mesure permet d'éviter une frappe militaire américaine, a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Si l'établissement d'un contrôle international sur les armes chimiques dans ce pays permet d'éviter des frappes, nous entrerons immédiatement en contact avec Damas", a déclaré M. Lavrov.

"Nous appelons les dirigeants syriens non seulement à accepter de placer leurs entrepôts d'armes chimiques sous contrôle international, mais aussi à les détruire et à adhérer intégralement à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques", a indiqué le ministre.

Selon lui, la Russie a déjà transmis cette proposition au ministre syrien des Affaires étrangères en visite à Moscou.

"Nous espérons une réponse rapide et positive", a conclu le chef de la diplomatie russe."

 

 

 Quelques réflexions à chaud: 

 

Poutine propose donc,   une sortie de crise habile, qui protège son allié syrien et qui met dans l'embarras américains et français ( juste avant le vote du congrès américains, ce n'est pas un hasard ) les alliés syriens en ont d'ailleurs accepté le principe.

 

Cette proposition de la part des russes risque de rendre encore un peu plus difficile un engagement  militaire rapide. .. La réponse de Hollande est Oui,  mais à trois conditions : Le président syrien Bachar al-Assad doit "s'engager sans délai à mettre sous contrôle international et à laisser détruire l'ensemble de son arsenal chimique" et demande aussi une saisine de la Cour pénale internationale pour que soient jugés les auteurs de l'attaque chimique du 21 août dans la région de Damas. La troisième condition serait que le conseil de sécurité avec la participation de la Russie prononce une résolution contraignante.

 

On  peut   se demander si la demande de  traduction d'Assad devant la cour pénale internationale en ces instants où la diplomatie reprend ses droits,  est  judicieuse. Les alliés franco-américain n'ont désormais plus l'initiative, le temps joue en faveur de la Russie et de la Syrie. Assad n'a pas besoin de ses armes chimiques pour gagner sa guerre.  En les donnant en gage, il sauve son aviation, ses blindés et son artillerie et peut continuer son oeuvre.. 

 

Dans ce jeu d'échec et de poker menteur, la Russie et la Syrie ont un coup d'avance. 

 

L'administration américaine est plus prudente, mais terriblement embarrassée.. Obama pourrait profiter de cette proposition pour se sortir d'une position  difficile,  Il ne veut pas s'engager dans ce conflit, on le sait, et  les prochains jours seront décisifs. 

 

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, quant à lui,  a appelé à la création de zones supervisées par les Nations unies en Syrie, où les armes chimiques du pays pourraient être détruites. Ban Ki-moon pourrait proposer la création de ces zones au Conseil de sécurité de l'ONU si les enquêteurs onusiens confirment l'utilisation d'armes prohibées dans le conflit syrien, afin de surmonter "l'embarrassante paralysie" du Conseil sur la Syrie, a-t-il déclaré à des journalistes.

 

Ce soir, il ne fait aucun doute que la perspective d'une réponse militaire s'éloigne..  Moscou a fait bouger les lignes et marque un point. 

 

 

 



09/09/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 861 autres membres