UN gendarme du GIGN décédé à l'entrainement. - Défense actualités geopolitique

ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

UN gendarme du GIGN décédé à l'entrainement.

Ce corps d'élite a payé un lourd tribu, il faut rappeler que les pertes lors des  entraînements ont été plus importantes qu'en opération.. Est-ce normal? ESt-ce le prix à payer pour ce corps d'élite. la question mérite au moins d'être posée, même si je n'ai aucune opinion sur les réponses. 

Jean Marc Tanguy rappelle que: sept gendarmes du GIGN (16 en incluant toutes les unités spécialisées) sont déjà morts à l'entraînement depuis 1974, date de création du Groupe, et deux autres en opérations. Deux gendarmes avaient perdu la vie au GSPR (en charge de protection présidentielle), et cinq à l'EPIGN (missions d'observation recherche, et de protection/intervention à l'étranger).

 

600px-Insigne_GIGN.svg.png

 

Origine Armée Media

 

Le corps du militaire de 28 ans, tombé à la mer lors d’un entraînement au large de la presqu’île de Gien, dans le Var, a été retrouvé cette nuit.

 

Le corps sans vie du gendarme du GIGN tombé et disparu en mer au large de Giens dans le Var lors d’un entraînement jeudi soir a été retrouvé dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris d’une source proche de MYTF1News. Le corps a été retrouvé « vers 02h15 ce matin, avec les moyens d’investigations sous-marins mis en oeuvre par l’équipe spécialisée de la Force d’action navale, depuis le bâtiment d’assistance, de soutien et de dépollution Jason », a indiqué à l’AFP un porte-parole de la préfecture maritime. Le lieu précis où le corps a été repêché n’a pas été précisé. La dépouille a été « prise en charge par les enquêteurs de la gendarmerie maritime présents à bord » et la famille du défunt à été prévenue, a-t-il précisé.

Une procédure judiciaire avait été ouverte sous l’autorité du procureur de la République à Marseille, chargé des affaires militaires. Le gendarme, âgé de 28 ans, et membre du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale, est tombé jeudi à 21 heures à la mer au large de la presqu’île de Giens, lors d’un entraînement organisé avec la Marine nationale. L’exercice consistait à prendre d’assault un navire militaire, en l’occurence le BPC Tonnerre, un bâtiment de projection et de commandement. Le gendarme d’élite était à bord d’une embarcation pneumatique lorsqu’il a entrepris de grimper à bord du navire à l’aide d’une échelle. C’est à ce moment là qu’il serait tombé.

 

Nous nous joignons à la famille pour ce deuil d'un militaire mort en service dans le cadre de notre protection.. Ils font partie ( jusqu'à quand? )  de la communauté militaire ne l'oublions pas. 



10/11/2013
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 898 autres membres