ATHENA-DEFENSE

ATHENA-DEFENSE

Un mise en examen 8 ans après le crash

 

Crash de deux Mirage en 2003 près de Reims

Reims - mercredi 05 janvier 2011

Extrait d'un article du journal  l' UNION (champagne Ardennes Picardie) 5, rue de Talleyrand, 51083 Reims,

le juge Pierre Creton  a procédé à la première mise  en examen d'une longue série parmi les officiers supérieurs de la BA 112 ayant joué un rôle dans l'encadrement et le suivi de  la patrouille Voltige Victor dont  les deux pilotes avaient trouvé  la mort lors d'une collision  en mars 2003, au nord de Reims.
Le commandant Razafimaharo, responsable du bureau sécurité  des vols, est poursuivi pour homicide involontaire, conformément  au souhait de la chambre  de l'instruction de la cour d'appel  de Reims qui avait désavoué  le juge et balayé son ordonnance  de non-lieu en décembre 2008.

Dans cette chaîne de commandement que la chambre de l'instruction entend mettre en cause, le commandant Razafimaharo fait office de premier maillon. C'est en effet lui qui procède à la première évaluation du programme à travers le bureau sécurité des vols dont il a la charge. Son analyse porte sur les nouvelles figures intégrées au programme 2003 et notamment la numéro 8. Figure qui, selon lui, ne présente pas de dangerosité, notamment au regard du public dont il a la charge de la sécurité. Pour l'aspect purement technique de l'exercice, il estime qu'il relève davantage de la compétence du commandant d'escadron de l'époque. Il apparaît cependant qu'il n'avait pas compris que la figure numéro 8 était la résultante de deux actions simultanées plutôt que successives

Le programme de la présentation aérienne pour la saison 2003 des meetings de la patrouille « Voltige Victor » comportait deux figures nouvelles : la n°6 et la n°8. C'est durant l'exécution de cette dernière que les appareils se sont percutés. Elle devait se présenter ainsi : les deux appareils volent d'abord de front, l'équipier à droite du leader. L'équipier doit d'abord amorcer la « barrique » en cabrant puis en inclinant à gauche. Le leader incline à son tour à gauche pour voler sur la tranche de son appareil, l'équipier volant à ce moment-là sur le dos, en avant du leader. Puis le leader revient par la droite presque à l'horizontal. L'équipier se remet aussi progressivement à l'horizontale. Les deux appareils volent à nouveau de front. Sauf que, ce 10 mars 2003, deux avions sont dans une position encastrée, l'équipier devant le leader et non pas l'inverse, comme habituellement. La dérive de l'avion de l'équipier est alors à la hauteur de l'habitacle de l'autre avion. L'écartement étant si réduit que la dérive vient heurter l'habitacle du Mirage du leader dont le nez se brise sous le choc, alors que la dérive se rompt. L'avion du leader va s'écraser sur la gauche de la piste, celui de l'équipier sur la droite.
F.G.

 

 http://www.lunion.presse.fr/article/marne/crash-entre-deux-mirage-un-officier-mis-en-examen

 

 

 



12/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 908 autres membres